Accéder au contenu principal

Côte d'Ivoire : l'ex-première dame Simone Gbagbo acquittée de crimes contre l'humanité

Simone Gbagbo comparaissait devant la cour d'assises d'Abidjan pour crimes contre l'humanité, mardi 28 mars 2017.
Simone Gbagbo comparaissait devant la cour d'assises d'Abidjan pour crimes contre l'humanité, mardi 28 mars 2017. Issouf Sanogo, AFP

La cour d'assises d'Abidjan a acquitté mardi l'ex-première dame de Côte d'Ivoire, Simone Gbagbo, qu'elle jugeait depuis près de 10 mois pour crimes contre l'humanité lors de la crise post-électorale de 2010-2011.

PUBLICITÉ

Simone Gbagbo déclarée non-coupable. La cour d'assises d'Abidjan a acquitté mardi 28 mars l'ex-première dame de la Côte d'Ivoire. Elle était accusée de crimes contre l'humanité lors de la crise post-électorale 2010-2011. Le procès aura duré 10 mois.

"Le jury à la majorité déclare Simone Gbagbo non coupable des crimes qui lui sont reprochés, prononce son acquittement et ordonne qu'elle soit remise immédiatement en liberté si elle n'est retenue pour d'autres causes" a déclaré le juge Kouadjo Boiqui, président de la cour d'assises. Simone Gbagbo purge déjà une peine de 20 ans de prison pour "atteinte à la sûreté de l'Etat" prononcée en 2015.

Un peu plus tôt dans la journée, le procureur général du tribunal d'Abidjan avait requis une peine d'emprisonnement à vie à l'encontre de l'ex-première dame de Côte d'Ivoire pour sceller "la réconciliation nationale" après la meurtrière crise post-électorale 2010-2011.

La dernière apparition de Simone Gbagbo au tribunal remonte à fin novembre. Elle était une nouvelle fois absente ce mardi pour dénoncer un procès qu'elle juge inéquitable.

Avec AFP

 

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.