Accéder au contenu principal

Universal, Warner Bros. et tous les studios d’Hollywood veulent upgrader leur offre de VOD

Jonathan Alcorn/Bloomberg via Getty Images

Certains des plus gros producteurs de l’industrie cinématographique, parmi lesquels Universal, Warner Bros. ou Fox, pourraient proposer des offres de vidéo à la demande séduisantes d’ici la fin de l’année.

Publicité

Dans les coulisses du CinemaCon 2017 – la convention annuelle des exploitants de salle organisée à Las Vegas – les négociations vont bon train entre studios de production et les diffuseurs, raconte le Hollywood Reporter.

VOIR AUSSI : Netflix et Amazon font une razzia au festival du film de Sundance 2017

Cette année plus que les précédentes, toutes les discussions tournent autour de la vidéo à la demande. Face aux mastodontes Netflix et Amazon, les historiques studios Universal, Warner Bros., Fox ou Paramount ne peuvent plus rester les bras ballants. L’heure est à la contre-attaque. À condition de réussir à mettre tout le monde d’accord. Car plus tôt les producteurs mettront les films en VOD, plus les salles de cinéma perdront des spectateurs.

Jusqu’à présent, la chronologie des médias interdit que des films soient mis sur des plateformes de VOD moins de 90 jours après leur sortie au cinéma (en France, c'est jusqu'à 36 mois après). Et le but des studios est de réussir à réduire cette fenêtre d’exclusivité en échange d’une compensation financière versée aux exploitants. Mais puisqu’aux États-Unis, la loi antitrust empêche les studios de travailler ensemble pour signer un seul et unique accord avec les exploitants, alors chacun y va de ses tractations.

40 dollars pour un film ?!?

Si rien n’est encore officiel, le Hollywood Reporter donne des pistes de ce à quoi pourraient ressembler les futures offres. Et une chose est sûre : pour pouvoir visionner depuis son canapé un blockbuster fraîchement sorti, il va falloir mettre la main au porte-monnaie. Universal, le plus conquérant, se battrait pour une offre à 40 dollars, avec des films disponibles 10 jours seulement après leur sortie au cinéma. Warner Bros. militerait pour une offre à 50 dollars, 17 jours après la sortie en salles, quand Fox préférerait une offre à 30 dollars, 45 après la sortie ciné. Les studios Sony et Paramount seraient aussi en train de négocier leurs nouveaux délais de VOD.

Seul Disney ferait bande à part et refuserait d’amorcer toute négociation.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.