Accéder au contenu principal

En Égypte, les découvertes archéologiques se multiplient dans la "vallée des princes"

Des peintures dans la nécropole de Gebel el-Silsila.
Des peintures dans la nécropole de Gebel el-Silsila. Ministère des antiquités

Une mission archéologique espagnole à Qubbet El-Hawa, la "vallée des princes" proche de Assouan, au sud de l'Égypte, a permis d'identifier une tombe intacte vieille de 3 800 ans. Les découvertes historiques se multiplient dans la région.

PUBLICITÉ

Elle faisait autrefois partie de la Haute-Egypte : Assouan est une petite ville multimillénaire située sur la rive droite du Nil. Dans l’Égypte ancienne, elle était nommée Souenet, ce qui signifie "commerce", et était le repère de nombreux nobles ou riches marchands.

VOIR AUSSI : Des textes en hiéroglyphes égyptiens pour la première fois traduits en anglais et rassemblés dans un livre

À quelques encablures de la ville, le touriste avisé trouvera une colline rocheuse : c’est le Qubbet El-Hawa, la "vallée des princes" où sont entérrés des dignitaires de l’Ancien et du Moyen Empire égyptien. Des archéologues viennent d’y trouver une nouvelle tombe datant de 3 800 ans avant note ère. Fait exceptionnel : celle-ci est totalement intacte.

Shemai, frère de Sarenput II

Il s’agit de la tombe de Shemai, frère du gouverneur le plus important de la XIIe dynastie égyptienne, Sarenput II. Les archéologues ont également trouvé la sépulture de la mère de l’ancien gouverneur égyptien.

"La découverte est non seulement importante pour la richesse du tombeau, mais aussi parce qu’elle éclaire sur la personnalité de ces individus qui étaient au pouvoir. En fait, nous n’avions pas tant d’informations que cela à propos d’eux", a expliqué Mahmoud Afifi, directeur du département de l’Ancienne Égypte au ministère des antiquités égyptiennes, à la presse.

À l’intérieur du tombeau : des cadeaux et ustensiles funéraires, de la poterie, un cercueil en cèdre et des objets sculptés en bois, représentant notamment la vie de tous les jours ainsi que des bateaux funéraires.

Les mystères des tombes de Assouan

Plus loin, à 65 km au nord de Assouan, le visiteur curieux pourra également se promener autour du site de Gebel el-Silsila, une nécropole construite il y a 3 500 ans. En janvier dernier, un groupe d’archéologues de l’université de Lund, en Suède, a trouvé une douzaine de tombes en pierre contenant des familles entières dans ce lieu labyrinthique.

Dessous, les chercheurs ont également découvert trois cryptes : les deux premières contenaient des offrandes, tandis que la dernière abritait des enfants et des animaux, notamment des fossiles de chèvres et de crocodiles du Nil.

Cette expédition avait déjà permis de découvrir une quarantaine de tombeaux inconnus durant l’année 2015. On ne sait pas encore quel statut social avait précisément les cadavres découverts, mais au vu des résultats positifs des recherches, le ministère des antiquités égyptien entend bien poursuivre l’aventure.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.