Accéder au contenu principal

Les étudiants d'une université chinoise devront savoir nager s'ils veulent obtenir leur diplôme

Les 30 000 étudiants de l'université Tsinghua ne devront pas boire la tasse s'ils souhaitent obtenir leur diplôme.
Les 30 000 étudiants de l'université Tsinghua ne devront pas boire la tasse s'ils souhaitent obtenir leur diplôme. Zhou Chao/VCG/Getty Images

Le président de l'université Tsinghua, située à Pékin, a annoncé que tous ses étudiants devront savoir nager sous peine de ne pas être diplômés.

Publicité

Les 30 000 étudiants chinois de l'université Tsinghua vont devoir enfiler un bonnet de bain. Les responsables de l'établissement situé à Pékin ont annoncé lors d'une assemblée que la pratique de la natation sera obligatoire pour quiconque souhaite obtenir son diplôme, raconte le Global Times. "Les élèves qui ne savent pas nager ne pourront ni terminer leurs études, ni étudier à l'étranger", a menacé Liu Bo, le directeur du département d'éducation physique. 

VOIR AUSSI : Les étudiants chinois se coltinent leurs parents qui font du camping dans les couloirs de leur université

Considérée comme la 35e meilleure université du monde en 2016, selon le classement du journal Times Higher Education, Tsinghua organisera lors de sa prochaine rentrée un concours s'adressant aux nouveaux étudiants. Ils devront nager au moins 50 mètres en utilisant la technique de leur choix. Quant aux étudiants ayant des problèmes physiques ou mentaux, ils pourront être exemptés l'épreuve. 

Savoir nager, c'est survivre

Pour justifier sa décision, l'université a avancé plusieurs arguments, dont un historique. En effet, l'établissement avait fait de la natation une exigence en 1919, soit 8 ans après sa création. La mesure avait été abandonnée en raison du manque de piscines à Pékin. Cette problématique n'en étant plus une, Tsinghua veut renouer avec son passé.

Le président de l'université, Qiu Yong, a également assuré que savoir nager est une compétence nécessaire pour survivre et qu'elle permettra d'améliorer la condition physique des futurs grands esprits de la nation, rapporte la BBC. L'intention est louable, mais peut s'avérer discriminatoire. En effet, quid des étudiants vivant dans des zones où la nage n'est pas une pratique courante ? Difficile de trouver un coin où barboter quand on habite au beau milieu d'une province isolée comme celle du Sichuan, par exemple.

L'université a donc rassuré les plus inquiets en expliquant que les étudiants échouant à l'épreuve du 50 mètres auront un emploi du temps aménagé, afin de recevoir des cours de natation pour rattraper leur retard. Mais s'ils ne savent toujours pas nager d'ici la fin de l'année, la sanction sera cette fois-ci irrévocable. 

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.