Accéder au contenu principal
CORÉE DU SUD

Corée du Sud : l'ex-présidente destituée a été arrêtée

La présidente sud-coréenne Park Geun-Hye à son arrivée à la cour centrale du district de Séoul le 30 mars.
La présidente sud-coréenne Park Geun-Hye à son arrivée à la cour centrale du district de Séoul le 30 mars. Yonhap, AFP
3 mn

L'ancienne présidente sud-coréenne Park Geun-hye a été arrêtée vendredi dans le cadre du scandale pour corruption qui a mené à sa destitution. Elle peut être maintenue en détention pour une période pouvant aller jusqu'à 20 jours.

Publicité

Elle a été arrêtée vendredi matin (heure de Séoul). Vingt jours exactement après la confirmation de sa destitution par la Cour constitutionnelle, l'ex-présidente sud-coréenne Park Geun-hye s'est vu délivrer un mandat d'arrêt par la cour centrale du district de Séoul. L'ex-présidente destituée pour trafic d'influence est accusée de corruption, d'abus de pouvoir, de coercition et de divulgation de secrets d'État, précise l'agence.

Après une audience marathon jeudi, Park Geun-hye, qui se trouvait dans les bureaux du procureur dans l'attente de la décision du tribunal, a été conduite dans un centre de détention près de Séoul et a passé vendredi sa première journée en prison. "Il est justifié et nécessaire d'arrêter Park Geun-hye, étant donné que des accusations clés sont étayées et qu'existe le risque de destruction de preuves", a expliqué le tribunal dans un communiqué.

Grab Ojardias Corée sud incarcération présidente

>> À lire : En Corée du Sud, l'héritier de l'empire Samsung inculpé pour corruption

La destitution de l'ex-présidente, votée massivement par les députés début décembre, a été confirmée le 10 mars dernier par la Cour constitutionnelle du pays à l'unanimité de ses huit juges.

Park, qui est âgée de 65 ans, est accusée d'être à l'origine, avec son amie Choi Soon-sil, de pressions sur des conglomérats sud-coréens en vue d'obtenir des dons pour deux fondations soutenant sa politique. Elle peut être maintenue en détention pour une période pouvant aller jusqu'à 20 jours.

Grab Olivier Guillard Iris Corée du sud

Avec AFP et Reuters

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.