Accéder au contenu principal

Israël : construction d'une nouvelle colonie en Cisjordanie, la première en 25 ans

Au Sud-Ouest d'Hébron, en Cisjordanie, la colonnie israélienne de Eshkolot entourée de murs en mars 2017.
Au Sud-Ouest d'Hébron, en Cisjordanie, la colonnie israélienne de Eshkolot entourée de murs en mars 2017. Hazem Bader, AFP

Une nouvelle implantation juive en Cisjordanie, inédite depuis 1999, a été approuvée jeudi par le cabinet de sécurité du gouvernement israélien.

PUBLICITÉ

Cela n'était pas arrivé depuis près de 25 ans : le cabinet de sécurité du gouvernement israélien a approuvé jeudi 30 mars la création d'une nouvelle implantation juive en Cisjordanie. Une fois construite, la nouvelle colonie sera la première installée en Cisjordanie depuis 1999. L'exécutif précise dans un communiqué que le secteur d'Emek Shilo a été retenu pour la construction.

Dans la journée, le Premier ministre, Benjamin Netanyahou, avait annoncé que son gouvernement allait concrétiser son engagement pris pour reloger les colons d'Amona, évacués du site jugé illégal par la Cour suprême israélienne car se trouvant sur des terrains privés palestiniens. "J'ai promis d'établir une nouvelle implantation. Nous tiendrons cette promesse aujourd'hui", avait-il déclaré devant la presse.

Ces implantations en terre palestinienne sont jugées illégales par la plupart des membres de la communauté internationale. Les États-Unis, traditionnel allié d'Israël, souhaitent quant à eux de la modération dans la politique de  colonisation juive dans les territoires occupés. Le président Donald Trump, recevant le chef du gouvernement israélien le 15 février à la Maison Blanche, l'avait ainsi invité à cette occasion à œuvrer dans ce sens.

Les constructions effectuées dans les sites existants ont porté à 400 000 le nombre d'Israéliens vivant en Cisjordanie, territoire palestinien occupé par Israël lors de la guerre des Six-Jours en 1967 et peuplé de 2,8 millions de Palestiniens. En outre, 200 000 Israéliens se sont installés à Jérusalem-Est.

Avec Reuters

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.