Accéder au contenu principal

Brexit : "Nous quittons l'UE, pas l'Europe", affirme Theresa May dans une tribune

Theresa May a signé la lettre ouvrant la voie au Brexit, le 28 mars 2017.
Theresa May a signé la lettre ouvrant la voie au Brexit, le 28 mars 2017. Christopher Furlong / Pool / AFP

Au lendemain du déclenchement du Brexit, la Première ministre britannique, Theresa May, s'offre, jeudi, une tribune dans six quotidiens européens dont Le Parisien. Sa démarche vise à rassurer mais aussi à préciser les conditions de ce divorce.

Publicité

"Nous quittons l'Union européenne, mais nous ne quittons pas l'Europe, et nous voulons rester des partenaires et alliés solides de la France et de tous nos amis du continent." Dans une tribune publiée jeudi 30 mars dans le quotidien Le Parisien-Aujourd'hui en France, ainsi que dans six autres grands journaux européens, la Première ministre britannique, Theresa May entend rassurer ses partenaires au lendemain de la signature de la lettre de rupture ouvrant la voie à la procédure de Brexit.

 

Dans ce texte, elle précise le "partenariat étroit et spécial" qu'elle entend instaurer avec l'Union européenne. "Ce partenariat unique devra se traduire par une coopération sur le plan économique comme sur le plan sécuritaire, car cela répond aux intérêts du Royaume-Uni, de la France, de l'Union européenne et du monde entier", explique Theresa May.

>> À voir : Face au Brexit, le Royaume désuni

"(...) Nous continuerons à jouer pleinement notre rôle pour que l'Europe reste forte et prospère, qu'elle occupe une place éminente dans le monde, en projetant ses valeurs et en se protégeant contre les menaces sécuritaires", insiste la Première ministre, qui dipose de deux ans pour parvenir à un accord sur les termes de la séparation, soit d'ici fin mars 2019.

 

 

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.