Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

France 24 en Libye : les migrants débarqués du Nivin dans le port de Misrata

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Alain Juppé : "Les réformes de la fiscalité écologique sont nécessaires"

En savoir plus

LE DÉBAT

Affaire Carlos Ghosn : dérive solitaire ou lutte de pouvoir ?

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

RD Congo : coup d'envoi de la campagne à un mois de la présidentielle

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Jawad Bendaoud, le logeur des jihadistes du 13-Novembre, jugé en appel

En savoir plus

FOCUS

Le chlordécone, poison pour les terres et les corps en Martinique

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Zahia Ziouani, la "maestra" pour qui rien n’est impossible

En savoir plus

L’invité du jour

Stéphane Bourgoin : "Les serial killers cherchent à devenir l’égal de Dieu"

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Affaire Carlos Ghosn : quel avenir pour l'alliance Renault-Nissan-Mitsubishi ?

En savoir plus

Amériques

La Cour suprême du Venezuela renonce à s'attribuer les pouvoirs du Parlement

© Federico Parra, AFP | Des manifestants scandent des slogans contre Nicolás Maduro et la dictature, lors d'une manifestation le 31 mars 2017, à Caracas.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 01/04/2017

Les juges de la Cour suprême du Venezuela, favorables au président Maduro, ont annoncé samedi qu’ils renonçaient à s’attribuer les pouvoirs du Parlement. Le chef de l’État s’était prononcé vendredi en faveur de cette décision.

La Cour suprême vénézuélienne s'est pliée à l’avis du président Nicolás Maduro et est revenue samedi 1er avril sur son intention de s'attribuer les pouvoirs du Parlement. Les juges ont également annulé les pouvoirs élargis octroyés au président Maduro.

La décision de la Cour annule ainsi celle du 30 mars, dans laquelle elle avait décidé de s'arroger les pouvoirs du Parlement, acquis à l’opposition, et de priver les députés de leur immunité.

Cette décision avait suscité une vague de réprobation internationale et marqué une escalade dans la crise politique qui agite ce pays pétrolier. L'opposition a dénoncé un "coup d’État". Des manifestations massives étaient encore prévues samedi dans le pays.

Le président vénézuélien a pris la parole vendredi soir à la télévision et déclaré que "cette controverse [était] maintenant terminée". Le gouvernement a "instamment demandé", dans la nuit du vendredi 31 mars au samedi 1er avril, à la Cour suprême de revoir sa décision controversée d'assumer les pouvoirs de l'Assemblée nationale.

Avec AFP
 

Première publication : 01/04/2017

  • ÉTATS-UNIS-VENEZUELA

    Washington inflige des sanctions au vice-président vénézuélien pour trafic de drogues

    En savoir plus

  • VENEZUELA

    Le Venezuela prié d'établir un calendrier électoral et de libérer ses prisonniers politiques

    En savoir plus

  • VENEZUELA

    Venezuela : le gouvernement Maduro invite la Cour suprême à revoir sa décision

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)