Accéder au contenu principal
FRANCE

Le rappeur tunisien Weld El-15 reste en prison, son procès renvoyé

Weld El-15 arrive au tribunal de Nabeul, en Tunisie, le 5 décembre 2013.
Weld El-15 arrive au tribunal de Nabeul, en Tunisie, le 5 décembre 2013. Fethi Belaid, AFP (archives)
2 mn

Il devait être jugé en comparution immédiate, il le sera finalement le 3 mai prochain. Le rappeur, figure de la révolution tunisienne, a demandé un renvoi qui lui a été accordé, mais il devra attendre son procès en prison.

Publicité

Placé en détention provisoire vendredi 31 mars, le rappeur tunisien Weld El-15 va rester en détention à Saint-Malo, en attendant son procès pour violences conjugales le 3 mai prochain.

L'artiste, Ala Edine Yacoubi de son vrai nom, devait être jugé lundi 3 avril en comparution immédiate. Il a demandé un renvoi pour avoir le temps de préparer sa défense, comme le prévoit la loi. Il devra cependant rester en détention.

"La dernière fois qu'il était en prison, c'était en Tunisie. Pour lui, ce n'est pas anodin", a insisté l'avocate du prévenu, qui s'est fait connaître lors de la révolution tunisienne. Arrivé en France avec un visa d'artiste en 2015, il avait fait l'objet d'une procédure d'expulsion avant d'être régularisé au début de cette année.

>> À lire : La justice autorise le rappeur tunisien Weld el-15 à rester en France

Le ministère public français a estimé que le maintien en détention était nécessaire pour éviter des pressions sur la victime et garantir le maintien à disposition de la justice. Le rappeur de 28 ans est soupçonné d'avoir frappé et menacé de mort sa compagne, après avoir forcé la porte de leur domicile. Il est également poursuivi pour outrage envers les policiers ayant procédé à son interpellation.

Le jeune homme, père d'un enfant né début 2017 en France, avait déjà été condamné en 2015 à plusieurs mois de prison avec sursis pour usage illicite de stupéfiants et pour des violences sur sa compagne. Il risque la révocation de son sursis.

Avec AFP

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.