Accéder au contenu principal

Cet étudiant musulman a recopié 100 fois #BlackLivesMatter au concours de l'université de Stanford et a été admis

Ziad Ahmed/Instagram

Ziad Ahmed, un étudiant américain de confession musulmane, a adressé sa candidature à l'université de Stanford. Et quand l'établissement lui a demandé ce qui lui importait, il a recopié 100 fois la même réponse : #BlackLivesMatter.

Publicité

Qu'est-ce qui vous importe et pourquoi ? Cette question, Ziad Ahmed y a répondu d'une manière à laquelle ne s'attendait certainement pas les correcteurs de Stanford.

VOIR AUSSI : Les étudiants d'une université chinoise devront savoir nager s'ils veulent obtenir leur diplôme

Étudiant de confession musulmane, Ziad a passé le concours d'entrée de l'université américaine, la 3e meilleure au monde selon le classement du journal Times Higher Education. Rien que ça. C'est à cette occasion que la fameuse interrogation lui a été soumise. Sa réponse ? Le hashtag #BlackLivesMatter, rapporte The Independent. Mais il ne s'est pas contenté de rédiger ces quelques mots une seule fois. Non, il les a récopié à 100 reprises. La preuve sur son compte Twitter. 

Un geste militant à n'en pas douter que Ziad Ahmed a choisi pour rappeler le nombre important d'Afro-Américains victimes de violences ou de discriminations aux États-Unis. Et c'est certainement cela qui a fini de convaincre Stanford. En effet, l'université lui a envoyé une lettre pour lui annoncer qu'il avait été accepté en son sein. Et les mots qui lui ont été adressés ne pouvaient être plus élogieux. "Tous ceux qui ont reçu votre demande ont été inspirés par votre passion, votre détermination, vos accomplissements et votre cœur", peut-on lire dans cette missive. "Vous apporterez quelque chose d'original et d'extraordinaire à notre campus." 

Évidemment, Ziad Amhed a expliqué au média Mic qu'il ne s'attendait pas, mais alors pas du tout, à cette décision. "Il est assez rafraîchissant de voir qu'ils considèrent mon activisme comme un atout plutôt que comme un handicap", a-t-il déclaré. Il faut dire que le jeune homme d'origine bangladaise n'est pas vraiment un inconnu. En 2016, il avait rejoint l'équipe de campagne présidentielle d'Hillary Clinton. Un investissement immortalisé en photo avec la candidate démocrate sur Instagram. 

En plus de cette bataille politique, Ziad Ahmed milite pour la reconnaissance des musulmans américains. Un combat qui l'a amené à participer à une conférence Tedx en 2015 alors qu'il n'avait que 18 ans. Bref, un gamin brillant qui a l'embarras du choix pour construire son avenir. En plus de Stanford, les universités de Yale et Princeton souhaitent aussi s'attacher ses services. 

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire. 

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.