Accéder au contenu principal

Google améliore les algorithmes de YouTube pour empêcher la présence de publicités dans les vidéos haineuses

Sur Youtube, certains annonceurs ont vu leurs publicités être diffusées avant la lecture de vidéos faisant l'apologie du nazisme.
Sur Youtube, certains annonceurs ont vu leurs publicités être diffusées avant la lecture de vidéos faisant l'apologie du nazisme.

Google a annoncé dans la presse américaine une série de mesures pour lutter contre la présence de publicités dans les vidéos haineuses publiées sur Youtube. Une décision qui fait suite au boycott de plusieurs annonceurs majeurs.

Publicité

Google veut regagner la confiance de ses annonceurs. Le géant du web a dévoilé le lundi 3 avril, dans la presse américaine, la mise en place de nouvelles mesures pour lutter contre la présence de publicités dans les vidéos à caractère haineux publiées sur Youtube. "Même si c’est un problème très limité, nous pouvons le rendre encore moindre", a assuré Philipp Schindler, le directeur commercial de Google, à Bloomberg.

VOIR AUSSI : YouTube : Le Guardian, McDo ou L’Oréal ne veulent plus voir leur pub sur des vidéos extrémistes

Cette décision fait suite à une enquête du Times dans laquelle on apprenait que des publicités de marques comme McDonald's, L'Oréal ou HSBC précédaient des contenus homophobes, xénophobes ou racistes. Autrement dit, ces entreprises se retrouvaient à financer indirectement les auteurs de ces publications haineuses.

Résultat, elles ont décidé de boycotter Youtube, mettant ainsi son propriétaire, Google, dans une situation délicate. Sans les revenus générés par les produits publicitaires, la firme de Mountain View s'exposait à une perte estimée à 755 millions de dollars sur l'ensemble de l'exercice 2017, selon le cabinet d'analyse Nomura Instinet. Pour endiguer la fuite des capitaux, une décision ferme était donc nécessaire.

Une intelligence artificielle dopée 

Google a donc amélioré ses outils d'analyse de vidéos considérées comme haineuses. Parmi eux, Google développe une nouvelle génération d'intelligence artificielle capable de détecter automatiquement les contenus des vidéos. Et ainsi isoler celles à caractère haineux ou xénophobe. "Cette technologie est issue de nos toutes dernières méthodes de machine learning", a soutenu Philipp Schindler. Les équipes chargées du suivi des algorithmes de Youtube ont également été renforcées.

En plus de ces mesures internes, Google va pouvoir s'appuyer sur la contribution d'entreprises tierces spécialisées dans la sécurité de marques comme Integral Ad Science et ComScore. Les annonceurs, eux, auront un contrôle plus efficace sur leurs publicités : ils pourront désigner au préalable le type de vidéos auxquels ils ne souhaitent pas être associés. Selon Philipp Schindler, ces efforts ont permis d'identifier 5 fois plus de vidéos "délicates" qu'auparavant. Il a ainsi affirmé que de très grands annonceurs tel que le géant pharmaceutique Johnson & Johnson comptait remettre des publicités sur Youtube.

– Retrouvez l'article de Patrick Kulp sur Mashable.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire. 

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.