Accéder au contenu principal
Le débat

Attentat à Saint-Pétersbourg : la Russie visée en raison de sa présence en Syrie ?

Capture d'écran France 24

Au lendemain de l'explosion d’une bombe dans le métro de Saint-Pétersbourg, qui a fait 14 morts, l'enquête s'oriente vers la piste kirghize. L’attentat n’a pas été revendiqué, mais son auteur présumé, a priori mort en activant sa charge, était un homme de 22 ans originaire de cet état enclavé d’Asie centrale. Autant d'indices qui poussent aujourd'hui la presse russe à voir derrière cet acte la main du groupe État islamique. A-t-il été commis en représailles à l’intervention russe en Syrie ?

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.