Accéder au contenu principal

Équateur : le socialiste Lenin Moreno officiellement proclamé président

Lenin Moreno succèdera le 24 mai au charismatique mais polémique Rafael Correa, pour un mandat de quatre ans.
Lenin Moreno succèdera le 24 mai au charismatique mais polémique Rafael Correa, pour un mandat de quatre ans. Juan Ruiz, AFP

Le Conseil électoral d'Équateur a officiellement proclamé le socialiste Lenin Moreno vainqueur de l'élection présidentielle, reconnue également par la communauté internationale. Son adversaire, Guillermo Lasso, continue de dénoncer une "fraude".

PUBLICITÉ

La révolution citoyenne de Rafael Correa décroche un nouveau mandat. Lenin Moreno, candidat du parti au pouvoir, a été proclamé mardi 6 avril président élu de l'Équateur par le Conseil national électoral (CNE). La reconnaissance de cette victoire par la communauté internationale sonne le glas des espoirs de son adversaire Guillermo Lasso, qui ne reconnaît toutefois pas les résultats et dénonce une "fraude".

"Nous félicitons le peuple équatorien, qui a élu légalement et légitimement son président", a déclaré le responsable du CNE, Juan Pablo Pozo, à la télévision publique, faisant état de "résultats officiels irréversibles" portant sur 99,65 % des suffrages dépouillés. "Le binôme Lenin Moreno-Jorge Glas (Alliance Pais) a obtenu (...) 51,16 % du total des votes, tandis que le binôme Guillermo Lasso-Andrés Paez (CREO-SUMA) a enregistré (...) 48,84 %.

>> À lire : Après 10 ans de présidence Correa, l'Équateur à l'heure du choix

Les chefs d'État et de gouvernement de plusieurs pays, de diverses tendances politiques – dont l'Argentine, l'Espagne, la Colombie, Cuba et le Venezuela – avaient déjà félicité Lenin Moreno pour sa victoire, reconnaissant de fait le résultat.

Depuis dimanche cependant, Guillermo Lasso, 61 ans, n'a cessé de dénoncer l'issue de ce second tour. "Je ne peux accepter ces résultats parce qu'ils ne correspondent pas à la volonté populaire (...) dans le décompte des votes, il y a fraude", avait-il réaffirmé lundi lors d'une conférence de presse à Quito.

Il succèdera le 24 mai au charismatique mais polémique Rafael Correa, pour un mandat de quatre ans. Paraplégique depuis une agression à main armée en 1998, Lenin Moreno va devenir le premier chef d'État équatorien à se déplacer en fauteuil roulant.

Avec AFP
 

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.