Découvertes

Passion Internet : troller les affiches des candidats à l'élection présidentielle

Disclaimer : cette image n'a pas été créée par Mashable France. Je répète : Mashable France n'a pas créé cette image.
Disclaimer : cette image n'a pas été créée par Mashable France. Je répète : Mashable France n'a pas créé cette image. KinoHr / Reddit

A chaque campagne électorale ses détournements d'affiches. L'élection présidentielle française de 2017 n'échappe pas à la règle. Et avouons que ce crû est particulièrement savoureux.

Publicité

Internet est parfois sans pitié, mais il peut se montrer drôle, très drôle. Et les affiches des candidats à l'élection présidentielle  avec leurs slogans préfabriqués, les jolies cravates bien mises ou les tournures parfois difficilement compréhensibles sont des cibles parfaites pour s'essayer à des détournements made in Photoshop. 

VOIR AUSSI : L'élection présidentielle appartient à la France qui se couche tard

Pour ce scrutin, les affiches de deux "gros" candidats sont particulièrement moquées. Le premier est devenu le véritable souffre douleur du Web (avouons qu'il y a de quoi) : François Fillon. On ne pouvait pas ne pas s'y attendre.

Bon, on aura compris l'idée. "Pendant les affaires, les affaires continuent", écrivait le journaliste Denis Robert. Elles sont quand même sympa, ces affiches, je trouve.

La deuxième victime de cette élection présidentielle, en terme de petits plaisirs sur Photoshop, c'est clairement Emmanuel Macron. Le candidat d'En Marche, avec son passé au sein de la banque Rotschild et ses allures de jeune premier de la classe, a tendance à déchaîner les passions.

[scald=40125:article_details {"additionalClasses":""}]

Après ses nombreuses punchlines lors du débat de mardi, Philippe Poutou a également eu droit à son petit détournement. Le candidat s'était notamment fait remarquer en se rerégulièrement vers ses soutiens, pour leur demander des conseils. Parce que nous, quand on est convoqués par Internet, on y va madame, on est pas protégés par l'immunité parlementaire. Bah ouais.

L'affiche de Benoît Hamon ("Faire battre le cœur de la France") n'a pas, à notre connaissance, été détournée avec succès. Celles de Jean-Luc Mélenchon ou de Marine Le Pen non plus. En revanche, ces derniers restent des champions d'Internet : adulés-détestés, méprisés-glorifiés, ils sont de presque tous les mèmes et toutes les vidéos, parfois à leur corps défendant.

Marine Le Pen nous avait offert un mème parfait lors du débat sur TF1, le 20 mars :

Si Jean-Luc Mélenchon a su lancer avec succès une chaîne YouTube, il profite aussi de magnifiques montages vidéos réalisés par des soutiens. Une véritable star.

Pour conclure, il y a Reddit. Là, c'est du dirty, du vrai dirty. Sans commentaire.

Quelque chose à ajouter ?  Dites-le en commentaire.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine