Accéder au contenu principal

Nucléaire : le décret sur l'arrêt de la centrale de Fessenheim a été signé

La centrale de Fessenheim est la plus ancienne des centrales nucléaires en activité en France.
La centrale de Fessenheim est la plus ancienne des centrales nucléaires en activité en France. Sébastien Bozon, AFP (archives)

La ministre de l'Environnement et de l'Énergie Ségolène Royal a annoncé samedi la signature et la parution au Journal officiel du décret permettant la fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim.

PUBLICITÉ

"C'est dit, c'est fait." Ségolène Royal a annoncé sur Twitter, dans la matinée du dimanche 9 avril, que le décret actant le principe de la fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim avait été signé et publié au Journal officiel.

"L'autorisation d'exploiter la centrale nucléaire de Fessenheim (…) est abrogée", prévoit l'article 1 du texte, mais le décret stipule que cette autorisation sera abrogée "à compter de la date de mise en service de l'EPR de Flamanville", censée intervenir au plus tôt en 2019.

EDF, qui exploite la centrale alsacienne, avait obtenu jeudi ce délai. Le décret, reprenant les conditions mentionnées par la délibération du dernier conseil d'administration d'EDF, précise en outre que la capacité nucléaire du parc de production d'EDF devait respecter la limite de 63,2 gigawatts, soit son niveau actuel, plafond fixé par la loi sur la transition énergétique.

Ségolène Royal avait déclaré vouloir prendre ce décret avant la fin du mandat de François Hollande, qui avait fait de la fermeture de Fessenheim une promesse de campagne.

Avec AFP

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.