Accéder au contenu principal

Les drapeaux américains plantés sur la Lune sont probablement en train de se désintégrer

Buzz Aldrin à côté du drapeau américain sur la Lune pendant la mission Apollo 11.
Buzz Aldrin à côté du drapeau américain sur la Lune pendant la mission Apollo 11. NASA

Le soleil a probablement blanchi les six drapeau américains plantés sur la Lune par les missions Apollo et au moins partiellement détruit les fibres de leur tissu.

Publicité

Une preuve de plus qu’il ne fait vraiment pas bon vivre sur la Lune. Entre 1969 et 1972, six drapeaux américains ont été plantés sur le sol lunaire par les astronautes des missions Apollo. Selon certains scientifiques, ils seraient tous déjà bien blancs, ou en train de se décomposer.

VOIR AUSSI : Retour sur la Lune : la NASA va-t-elle faire la course avec SpaceX ?

Une histoire sortie des archives par Business Insider.

Une exposition aux rayons ultraviolets permanente

Près de 50 ans sont passés depuis les premiers pas de l'homme sur le sol lunaire. Et les drapeaux américains de la Lune, eux aussi, ont vieilli. Selon le scientifique Paul Spudis, dans un article du Smithsonian Air & Space magazine daté de 2011, ils sont, comme les drapeaux délavés par le soleil sur Terre, devenus probablement complètement blancs.

"Il est probable que ces symboles de la réussite des Américains soient devenus blancs, complètement délavés par les radiations UV non filtrées du soleil sur la surface lunaire. Certains doivent même être en train de se décomposer sous l’effet de ces flux intenses", expliquait alors Paul Spudis.

En cause : une exposition constante aux rayons ultra-violets du soleil, abondants sur la Lune qui ne dispose pas d’atmosphère. Des brûlures dues au soleil, mais aussi des épreuves climatiques de taille. Sur la Lune, il fait "jour" pendant 14 journées terriennes avec des températures pouvant monter jusqu’à 100 degrés celsius, et nuit pendant 14 jours avec un froid de -150 degrés.

Cinq drapeaux sur six toujours debouts

Des drapeaux mal en point, mais toujours debouts. En 2012, la NASA avait publié les photos des drapeaux prises par son satellite de reconnaissance en orbite autour de la Lune. Grâce à leurs ombres, l’agence spatiale américaine a pu identifier cinq drapeaux encore debout. Plutôt un joli score pour des bouts de tissus soumis à des radiations constantes depuis 50 ans.

Le drapeau des États-Unis en blanc, c’est peut-être moins classe mais pas de panique, Elon Musk arrivera peut-être bientôt sur la Lune pour en replanter des tout neufs.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.