Découvertes

Des hackers ont fait sonner en continu les 156 sirènes d'alarme de la ville de Dallas

La ville de Dallas, aux États-Unis.
La ville de Dallas, aux États-Unis. UIG, Getty Images

Non, il n'y avait aucune tornade à signaler dans la région ce jour-là à Dallas, au Texas. Mais des pirates informatiques ont fait résonner les sirènes de la ville pendant presqu'une heure et demie, vendredi soir.

Publicité

On pirate vraiment tout et n’importe quoi de nos jours. Y compris le sommeil des habitants de Dallas, aux États-Unis. Les 156 sirènes d’urgence de leur ville ont sonné en continu entre 23 h 40 et 1 h 20 dans la nuit du vendredi 7 au samedi 8 avril après avoir été vraisemblablement piratées de l’extérieur.

VOIR AUSSI : Un piratage massif de voitures connectées comme dans "Fast and Furious 8" pourrait-il arriver pour de vrai ?

Selon le New York Times, elles auraient retenti 15 fois pendant 90 secondes avant que le système ne soit complètement éteint pour mettre fin à l’attaque. "À chaque fois que nous pensions les avoir éteintes, les sirènes s’activaient de nouveau, car les pirates continuaient de les déclencher", a expliqué la porte-parole de la ville, Sana Syed, dans une conférence de presse. 

Des craintes d'attaque en représaille des frappes américianes 

Censées alerter la population en cas d’urgence ou de catastrophes météorologiques éminentes, les sirènes ont semé une vague d’inquiétude dans la ville. Le standard du 911, le numéro d'appel d'urgence aux États-Unis, a reçu deux fois plus d’appels que d’habitude.

Selon la porte-parole de la ville, certains habitants auraient même évoqué une attaque en représaille des frappes aériennes des États-Unis contre le régime syrien de Bachar al-Assad. “Certaines personnes nous demandaient si nous étions en train d’être attaqués à cause de ce qui se passe à l’international", a-t-il indiqué.

"Les sirènes d'alarme de la ville de Dallas deviennent folles en ce moment même et personne ne sait pourquoi."

Le maire de la ville, Mike Rawlings, a fait savoir qu’il s’agissait bien d’une attaque informatique contre le système de sécurité de la ville. Il a indiqué sur sa page Facebook que la police "travaillait à identifier et poursuivre les responsables" et que "les infrastructures technologiques de la ville devaient être améliorées".

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Emportez l'actualité internationale partout avec vous ! Téléchargez l'application France 24