Accéder au contenu principal
L'Entretien

Jana Jabbour : "Les Turcs ont adopté la stratégie du grand écart"

Capture d'écran France 24

Les virements et les revirements de la diplomatie turque, les imprécations douteuses comme les réconciliations soudaines de son président Recep Tayyip Erdoğan sont-ils la marque d'un régime navigant à vue, à la merci de son barreur, autocrate et fantasque ? Ou sont-ils les fruits déguisés d'une rationalité bien comprise et froidement calculée, qui sait mobiliser grâce à l'opium nationaliste en taisant son nom ?

Publicité

Pour notre invitée Jana Jabbour, docteure en science politique et enseignante à Sciences-Po, auteure du livre "La Turquie, l'invention d'une diplomatie émergente" aux éditions du CNRS, le jeu d’Ankara est clair. Au-delà du virage "islamo-nationaliste" pris par le pays depuis les années 2000, Erdogan aspire avant tout à faire de la Turquie "un acteur incontournable sur la scène internationale".

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.