Accéder au contenu principal

Un commando taliban tue plus de 100 soldats afghans dans une base militaire

Des forces de sécurité afghanes arrivent sur le site de l'attaque des Taliban contre une base militaire, le 21 avril 2017.
Des forces de sécurité afghanes arrivent sur le site de l'attaque des Taliban contre une base militaire, le 21 avril 2017. Farshad Usyan, AFP

Un assaut de plusieurs heures, conduit par un commando composé d'une dizaine de Taliban, contre une base militaire des forces armées du nord de l'Afghanistan, a fait au moins 100 morts parmi les soldats, vendredi.

PUBLICITÉ

Au moins 100 soldats afghans ont été tués, vendredi, lors d'une attaque lancée par des Taliban déguisés en militaires contre une base de l'armée du nord de l'Afghanistan, a indiqué, samedi 22 avril, le ministère de la Défense dans un communiqué.

Les militaires, appartenant au 209e Corps d'armée, étaient stationnés aux abords de la capitale septentrionale Mazar-i-Sharif, a indiqué à l'AFP un porte-parole de l'armée américaine à Kaboul.

L'attaque a commencé vers 14 h locales (9 h 30 GMT) alors que des soldats sortaient d'une mosquée après les prières du vendredi, et s'est terminée en début de soirée. Elle a impliqué une dizaine d'assaillants, selon le porte-parole du ministère de la Défense, le général Dawlat Waziri, contacté par l'AFP. "Au total dix assaillants ont conduit cette attaque, sept d'entre eux ont été tués, deux se sont fait exploser et un a été arrêté par les forces afghanes" a détaillé le général Waziri. Les Taliban ont rapidement revendiqué l'opération dans un communiqué.

Pire attaque depuis début mars

Il s'agit de la pire attaque visant les forces afghanes depuis l'assaut contre le principal hôpital militaire du pays, revendiqué par l'organisation État islamique début mars à Kaboul, qui avait fait officiellement 50 morts (et sans doute plus du double).

Depuis 2015 et le retrait de la majorité des forces occidentales fin 2014, les insurgés islamistes ne cessent d'enfoncer les fronts d'une armée afghane débordée, malgré les conseillers de l'Otan et les frappes aériennes américaines conduites pour les soutenir. Les Taliban s'apprêtent d'un moment à l'autre à lancer leur traditionnelle offensive de printemps, même si la trêve hivernale n'a été cette saison que partielle.

Avec AFP et Reuters

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.