Découvertes

L’iPhone 8 d’Apple pourrait être livré avec du retard : c’est grave, docteur ?

Lili Sams/Mashable

Alors qu’Apple devrait nous dévoiler un nouvel iPhone en septembre, selon la tradition, plusieurs experts font déjà état d’un éventuel retard de livraison de l'appareil : celui-ci pourrait n’être disponible qu’un ou deux mois après son annonce.

Publicité

Certes, nous avons droit à notre lot quotidien de rumeurs en tout genre autour du prochain iPhone, mais celle-ci a de quoi être réellement prise au sérieux : celui que l’on nomme déjà l’iPhone 8, attendu pour septembre – traditionnel mois de présentation de son nouveau modèle d’iPhone par Apple –, pourrait bien ne pas être livré à temps, selon plusieurs spécialistes de la firme à la pomme.

VOIR AUSSI : Apple serait-il en train de nous préparer 3 nouveaux iPhone pour 2017, dont une version super-luxe ?

D’après le site 9to5Mac, l’analyste Ming-Chi Kuo aurait même parlé d'"un ou deux mois de retard", qui repousserait donc la disponibilité de ce nouvel iPhone à octobre ou novembre. L'expert affirme que la production de certains composants essentiels à ce nouveau modèle et commandés par Apple à des sous-traitants aurait pris du retard, sans toutefois donner plus de précisions sur la nature-même de ces pièces. D’autres murmurent qu’Apple aurait quelques difficultés avec son capteur d’empreinte (comme cela avait été le cas pour Samsung et son Galaxy S8), supposé être placé sous l’écran. Un écran que les leaks rapportent OLED, incurvé et équipé de capteurs 3D, peut-être également problématique dans sa finalisation pour Apple. 

La production de composants essentiels, commandés par Apple à des sous-traitants, aurait pris du retard

Certains noteront, à juste titre, que la firme n’a pas toujours été d’une ponctualité à toute épreuve concernant le lancement de ses derniers smartphones, traditionnellement disponibles une ou deux semaines après leur présentation : l’année dernière, l’iPhone 7 Jet Black, qui s’était retrouvé sold out en un temps record après l’ouverture des précommandes, avait été livré avec plus d’un mois de retard. Même chose quelques années auparavant avec l’iPhone 4 blanc, qui avait mis plus d’un an avant de se retrouver entre les mains de ses acheteurs (sans parler des Airpods, mais c’est un autre sujet). Sauf que tous ces contretemps n’ont concerné jusqu’ici que des coloris, et jamais un nouveau modèle à part entière.

La "complication" iPhone 7S

Mais alors, quid des iPhone 7S et 7S Plus, prévus également pour cette rentrée ? Si Apple les lancent bien en septembre, ce fameux iPhone 8 (ou iPhone X) aura peut-être du souci à se faire, surtout si son prix atteint des sommets, comme certaines rumeurs l’affirment. Après tout, pourquoi se priver d’une nouvelle itération si celle-ci est moins chère et disponible deux mois plus tôt ? En même temps, on peut totalement retourner la question : pourquoi s’offrir un modèle tout juste updaté quand un iPhone radicalement nouveau, qui a de fortes chances d’être assez inédit dans sa forme comme dans les fonctionnalités qu’il proposera, sortira seulement quelques semaines plus tard ? Une chose est sûre, tout se jouera au niveau des tarifs, qu’Apple devra fixer de façon tactique.

Un dernier paramètre serait à prendre en compte pour déterminer l'ampleur des conséquences de cet éventuel retard : le succès de son grand concurrent, le Galaxy S8, qui à l’automne sera installé sur le marché depuis de longs mois (il sort en France vendredi 28 avril). Au vu de la qualité de l’appareil, Apple pourrait avoir un peu plus de fil à retordre que d’habitude...

– Retrouvez également l'article de Stan Shroeder sur Mashable

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.
 

BONUS : Le point sur les rumeurs autour du prochain iPhone

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine