Accéder au contenu principal

Le pape François a tiré les oreilles aux géants de la tech pendant sa conférence TED

Le pape François parle à une conférence Ted Talk.
Le pape François parle à une conférence Ted Talk. Juliet Blake‏, Twitter

Le pape François sur Skype sur la scène de la conférence annuelle TED 2017 à Vancouver : on ne sait toujours pas si c'est merveilleux ou très étrange.

Publicité

Voilà. Nous y sommes, le pape a fait sa conférence TED. Fait inédit dans l’histoire du catholicisme, et dans celle des conférences TED (Technology, Entertainment and Design), le chef de l’Église catholique est monté sur la mythique scène – ou plutôt, il a été projeté sur un écran –  de la conférence annuelle TED 2017 qui se tient du 24 au 28 avril, à Vancouver, au Canada. 

VOIR AUSSI : Quand Mark Zuckerberg rencontre le Pape, il lui offre un drone

Pendant une vingtaine de minutes, le souverain pontife s’est exprimé depuis sa maison – la résidence Domus Sanctae Marthae – au Vatican, où la vidéo a été enregistrée, pour parler d'amour et de tolérance à un large public.

Contrairement au format habituel des Ted Talks, le pape n'est pas debout et ne déroule pas son texte de mémoire : il est assis devant son bureau au palais du Vatican et lit une feuille.

Puissants, ne le soyez pas trop 

"Beaucoup d’entre nous aujourd’hui semblent croire qu’ils ne peuvent pas être heureux", a expliqué le pape François en italien. "Cette peur peut être surmontée quand on ne se ferme pas au monde extérieur." Au total, dix-huit minutes de discours appelant à la solidarité et à la tolérance, mais aussi adressé aux technophiles qui occupent normalement les bancs des TED talks (Bill Gates, Elon Musk, Jeff Bezos ont déjà tous tenu la leur).

"Si la croissance de l’innovation scientifique et technologique pouvait coïncider avec plus d’égalité et d’inclusion sociale, ce serait merveilleux", a expliqué le pape. "Pendant que nous découvrons des planètes lointaines, nous redécouvrons aussi le besoin d’être avec les frères et les sœurs qui orbitent autour de nous."

Elon Musk, Tim Cook, Bill Gates, Mark Zuckerberg et tous les autres, vous voilà prévenus. Avertissement pour les acteurs de la tech et de la science, mais aussi aux puissants (en général), à qui le pape a adressé un message limpide : "Permettez-moi de vous le dire clairement : plus vous êtes puissants, plus vos actions ont des conséquences importantes sur les gens et plus vous vous devez d’être responsables et humbles. Si vous ne le faites pas, votre pouvoir vous anéantira et anéantira les autres."

Vue de loin, cette intervention semble plutôt naturelle et fluide. Pourtant, ramener le pape à une conférence n'a pas été simple. Le curateur de l’évènement, Bruno Giussani, a expliqué que convaincre le Vatican n'a pas été une mince affaire. "Quand j’ai approché le Vatican pour la première fois, inutile de dire que peu connaissait TED", a-t-il reconnu. "Donc il a fallu être très pédagogue", raconte celui qui a dû enchaîner les coups de fils et déplacements en Italie.

Bien qu’exceptionnelle, la venue du pape François – enfin sur Skype – à une TED talk n’était pas la seule "prestation religieuse" de l'édition 2017. L’ancien grand rabbin du Royaume-Uni (1991-2013), Jonathan Sacks, a lui aussi tenu une conférence pendant TED 2017, en personne cette fois-ci.

– Le discours du pape François est disponible en entier en ligne et sous-titré dans 22 langages.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.