Accéder au contenu principal

Vente de Yahoo! à Verizon : un chèque de 186 millions de dollars pour Marissa Mayer

La patronne de Yahoo!, Marissa Mayer, va pouvoir solder ses stock-options et autres participations dans l'ex-star du Net lors de la cession à Verizon
La patronne de Yahoo!, Marissa Mayer, va pouvoir solder ses stock-options et autres participations dans l'ex-star du Net lors de la cession à Verizon Emma McIntyre, AFP

Marissa Mayer, la patronne de Yahoo!, va empocher 186 millions de dollars lors de la vente de l'ex-star de l'Internet au géant des télécoms Verizon, qui doit être finalisée en juin.

Publicité

Elle a échoué mais va empocher un pactole. La PDG sortante de Yahoo!, Marissa Mayer, pourra recevoir 186 millions de dollars lors de la vente de l'étoile vieillissante du Net à Verizon, qui doit être finalisée en juin, d'après des documents transmis à la Security Exchange Commission (SEC - le gendarme américain de la Bourse) lundi 24 avril.

Cette cession, décidée en juillet 2016, permet à celle qui avait été embauchée pour redorer le blason de Yahoo!, de liquider les stock-options et autres participations qu'elle détenait dans l'entreprise californienne.

Merci Alibaba

La valeur de ces "indemnités de départ" est calculée sur le cours de l'action de Yahoo! du mardi 25 avril, d'où le montant élevé du chèque que Marissa Mayer pourra encaisser. Yahoo! a, en effet, grimpé de plus de 200 % en Bourse depuis l'arrivée de l'ex-employée de Google. La preuve de la réussite du plan de redressement du groupe ?

Pas vraiment. Ce succès au Nasdaq s'explique essentiellement par la bonne performance du géant chinois du e-commerce Alibaba et de Yahoo! Japon (une structure indépendante de Yahoo!). La société américaine détient, en effet, d'importantes participatons dans ces deux entreprises.

Les efforts de Marissa Mayer pour rendre à Yahoo! son lustre d'antan ont largement échoué. Le site de blogs Tumblr, racheté pour un milliard de dollars en 2013, n'est plus aussi populaire qu'auparavant, tandis que les différentes initiatives lancées sur les téléphones portables (nouvelles applications météo, d'informations) n'ont pas eu les résultats escomptés.

Cession et attaques informatiques

Cette série de déconvenues a abouti, à l'été 2016, à la décision de céder le cœur de métier (portail Internet et recherche) de Yahoo! à Verizon pour 4,48 milliards de dollars. Mais même cette transaction ne s'est pas passée comme prévue. Yahoo! a dû révéler, fin 2016, avoir été victime à deux reprises d'importantes attaques informatiques alors que les négociations avec Verizon - qui n'en avait pas été informé - étaient encore en cours. Ce scandale a entraîné des nouvelles discussions qui ont abouti à une baisse du prix de rachat de plusieurs centaines de millions de dollars.

À cette occasion, Marissa Mayer avait même été contrainte d'accepter de ne pas recevoir de bonus pour 2016. Une concession que le parachute plus que doré qu'elle va toucher compense largement.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.