Accéder au contenu principal
Découvertes

La NASA a dépensé des millions dans des combinaisons spatiales qu'elle n'utilisera pas

Un représentant de la NASA présente une combinaison spatiale en 1982.
Un représentant de la NASA présente une combinaison spatiale en 1982. Joe McNally, Getty Images
Texte par : Chloé ROCHEREUIL
3 min

Des millions de dollars engagés pour des combinaisons spatiales lunaires qui ne seront probablement jamais utilisées : dans un rapport d'audit publié mercredi 26 avril, la NASA revient sur l'un de ses plus gros gâchis financiers.

Publicité

Un président américain s’en va, et avec lui des années de travail de la NASA. Aux États-Unis, les programmes spatiaux suivent à la trace la politique, et forcément ça fait parfois des ratés. Dans un nouveau rapport d'audit , l’Agence spatiale américaine reconnaît avoir dépensé des millions dans des combinaisons spatiales… pour rien.

VOIR AUSSI : La NASA dévoile une série de posters pour "recruter" les futurs pionniers de Mars

En 2004, George W. Bush lance le programme Constellation, avec pour objectif de faire retourner les Américains sur la Lune. Des millions de dollars sont engagés, notamment dans l'élaboration d'équipements adaptés. En 2009, la NASA signe un contrat avec l’entreprise Oceaneering International, chargée de développer les combinaisons spatiales que porteront les astronautes une fois sur la Lune. 148 millions de dollars – environ 136 millions d'euros – sont engagés.

Mais moins d’un an plus tard, l’administration Obama met fin au programme Constellation. Plus de voyages sur la Lune, et par le même coup, plus besoin de combinaisons spatiales spécifiques. Sauf que la NASA décide de maintenir le contrat… jusqu’en 2016. Au total, 80,6 millions de dollars – environ 74 millions d'euros – sont "gaspillés". "La poursuite de ce contrat n’a pas servi les meilleurs intérêts des efforts technologiques de développement des combinaisons spatiales de l’Agence", reconnaît le rapport.

Alors pourquoi avoir maintenu ce contrat ?

L’agence l’aurait préservé pour faire en sorte de continuer la recherche et le développement dans le domaine des combinaisons spatiales. Fausse idée, selon les auteurs du rapport, qui assurent que la NASA développait en même temps, en interne, des combinaisons "bien plus avancées".

Résultats, des millions de dollars sont dépensés, et l'Agence prend du retard sur le développement d’autres combinaisons, notamment celles qui servent aux sorties extravéhiculaires. Selon le rapport, encore 11 exemplaires de ces combinaisons sur 18 seulement seraient encore utilisables. "L’inventaire pourrait ne pas être adapté pour durer jusqu’au retrait de la station spatiale internationale, prévu en 2024", concède le rapport.

Pas sûr donc que les astronautes aient encore de quoi marcher dans l’espace d’ici quelques années. D’autant que les combinaisons des sorties extravéhiculaires sont loin d’être à 100 % fiables. En 2013, l’astronaute Luca Parmitano avait failli se noyer alors qu’il marchait dans l’espace, son casque s’étant rempli d’eau pour une raison inconnue.

Le rapport est critique, mais les combinaisons spatiales lunaires développées pour le programme Constellation pourraient finalement servir quand même un peu. Encore flou sur la politique spatiale qu’il compte mener, le président Donald Trump a laissé entendre qu’il serait tenté de retourner sur la Lune.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.