Accéder au contenu principal
BOUSSOLE ÉLECTORALE

Les électeurs de Le Pen beaucoup plus favorables à un rapprochement avec la Russie

Marine Le Pen et Vladimir Poutine, le 24 mars 2017, à Moscou.
Marine Le Pen et Vladimir Poutine, le 24 mars 2017, à Moscou. Mikhail Klimentyev, Sputnik, AFP
3 min

Une majorité des électeurs de Marine Le Pen sont favorables à un rapprochement économique entre la France et la Russie, selon les réponses données par les internautes ayant participé à la Boussole électorale France 24/Vox Pop Labs.

Publicité

Si un pays étranger a su faire parler de lui durant cette campagne présidentielle française, c’est bien la Russie. Volonté de plusieurs candidats d’en faire un allié stratégique, tentative d’influence de Moscou sur le scrutin avérée ou non, accusations de cyberattaques, possible financement de la campagne du Front national, rôle joué par les deux médias russes francophones RT News et Sputnik accusés de rouler pour Marine Le Pen : les sujets liés de près ou de loin à la Russie n’ont pas manqué ces dernières semaines.

Ironie de l’histoire, les deux candidats présents au second tour de l’élection présidentielle sont ceux dont les noms ont été les plus associés à la Russie, mais de façon diamétralement opposée. L’équipe d’Emmanuel Macron a ainsi affirmé avoir été la cible de cyberattaques russes et qualifie RT News et Sputnik de médias qui "véhiculent de la non-information et des post-vérités". Marine Le Pen, en revanche, loue la "nouvelle vision" d’un "monde multipolaire" incarnée selon elle par le président russe Vladimir Poutine, qui l’a reçue à Moscou le 24 mars.

>> À lire : Sputnik, Russia Today : l'ombre de Moscou plane sur la présidentielle française

Pas étonnant, en conséquence, que les électeurs des deux finalistes semblent diverger sur le rapport à entretenir avec Moscou. Selon les réponses des internautes ayant participé à la Boussole électorale France 24/Vox Pop Labs (près de 55 000 personnes), 68 % des électeurs de Marine Le Pen sont ainsi plutôt ou fortement d’accord avec l’idée d’un renforcement des relations économiques avec la Russie, quand seulement 32 % des électeurs d’Emmanuel Macron sont du même avis.

>> À lire : UE, Russie, Trump, Syrie : Macron et Le Pen, deux politiques étrangères que tout oppose

Les électeurs de l’ancien ministre de l’Économie sont toutefois assez divisés sur la question puisqu’aucune tendance ne se détache réellement. À côté des 32 % favorables au rapprochement économique, 35 % des électeurs d’Emmanuel Macron ayant répondu aux questions de la Boussole électorale sont, eux, fortement ou plutôt en désaccord avec un tel rapprochement et 32 % répondent "neutre" à la question (option différente de "ne sait pas").

Les réponses de l’ensemble des internautes ayant répondu aux questions de la Boussole électorale, mais sans tenir compte des intentions de vote, montrent que 46 % d’entre eux sont plutôt ou fortement favorables à l’idée que la France renforce ses relations économiques avec la Russie, tandis que 23 % se montrent fortement ou plutôt en désaccord et que 28 % se disent neutres.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.