Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE GROS MOT DE L'ÉCO

Cotisations sociales : la machine à redistribuer

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée : Cellou Dalein Diallo chef de l'opposition est l'invité du Journal de l'Afrique

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Royaume-Uni - Brexit : Quelles issues pour Theresa May et le Royaume-Uni ?

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des Arts de Yarol Poupaud

En savoir plus

#ActuElles

Des employées enceintes harcelées au Japon

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Projet d'accord sur le Brexit : Theresa May, une première ministre bien isolée

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

L'avenir incertain de la démocratie libérale

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

Dans le nord, sur la route de l’Art déco

En savoir plus

TECH 24

Audrey Tang, la hackeuse taïwanaise devenue ministre

En savoir plus

FRANCE

En cas de victoire, Marine Le Pen nommera Nicolas Dupont-Aignan Premier ministre

© Geoffroy Van Der Hasselt, AFP | Nicolas Dupont-Aignan et Marine Le Pen lors d'une conférence de presse commune, samedi 29 avril.

Vidéo par FRANCE 3

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 29/04/2017

La candidate du Front national, Marine Le Pen, a annoncé au cours d'une conférence de presse commune avec Nicolas Dupont-Aignan, qu'elle nommerait ce dernier Premier ministre en cas de victoire.

En cas de victoire au second tour, la candidate du Front national à l'élection présidentielle Marine Le Pen nommera comme Premier ministre Nicolas Dupont-Aignan. C'est ce qu'elle a annoncé lors d'une conférence de presse commune, samedi 29 avril, avec le président de Debout la France, qui l'a ralliée.

La candidate d'extrême droite a loué l'ex-candidat souverainiste, "un patriote", pour son soutien, et s'est dit "fière de cette alliance" pour "défendre main dans la main un projet commun" en vue du second tour.

Pas d'évolution sur la "priorité nationale"

Ce projet commun, qui liste les évolutions du programme du FN, ne mentionne pas d'évolution sur la "priorité nationale", mesure cardinale du projet de Marine Le Pen.

La décision de Nicolas Dupont-Aignan, arrivé sixième du premier tour de la présidentielle avec 4,7 % des voix, n'est pas sans provoquer des remous au sein de Debout la France. Dominique Jamet, vice-président et principale figure du parti en dehors du président, a indiqué à l'AFP qu'il démissionnait.

Il n'y "en aucun cas un ralliement de ma part au FN", a assuré le président de Debout la France, ajoutant que son mouvement "demeure et demeurera".

Avec AFP

Première publication : 29/04/2017

  • FRANCE

    Présidentielle 2017 : le vieux truc de la jupe

    En savoir plus

  • PRÉSIDENTIELLE 2017

    UE, Russie, Trump, Syrie : Macron et Le Pen, deux politiques étrangères que tout oppose

    En savoir plus

  • BOUSSOLE ÉLECTORALE

    Les électeurs de Le Pen beaucoup plus favorables à un rapprochement avec la Russie

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)