Accéder au contenu principal

L'Otan visé par un attentat meurtrier de l'EI à Kaboul

Les forces de police afghanes enquêtent sur les lieux de l'attentat visant un convoi de l'Otan à Kaboul, le 3 mai 2017.
Les forces de police afghanes enquêtent sur les lieux de l'attentat visant un convoi de l'Otan à Kaboul, le 3 mai 2017. Wakil Kohsar, AFP

Au moins huit personnes sont mortes, mercredi, dans un attentat revendiqué par l'EI visant un convoi de véhicules blindés de la mission de l'Otan à Kaboul, la capitale afghane. Une vingtaine de personnes ont également été blessées.

PUBLICITÉ

Un attentat-suicide a provoqué la mort d’au moins huit personnes, mercredi 3 mai, à Kaboul. Une vingtaine de personnes, dont trois soldats étrangers, ont été blessées dans l’explosion qui ciblait un convoi de véhicules blindés de la mission de l'Otan dans la capitale afghane. L’organisation de l'État islamique (EI) a revendiqué cette attaque sur le site de son agence de propagande.

Les forces américaines sous mandat de l'Otan en Afghanistan ont indiqué dans un communiqué que les jours des soldats blessés n’étaient pas en danger. "Ils sont dans un état stable et actuellement soignés par les services médicaux de la coalition", précise le texte.

Au moins trois véhicules civils et deux blindés ont été endommagés par l'explosion qui a laissé un cratère sur une route passante à proximité de l'ambassade américaine, a constaté l'AFP. Vitrines et fenêtres des bâtiments alentours ont été soufflées par la déflagration, ressentie jusqu'à 600 mètres à la ronde a indiqué un témoin.

La source exacte de l'explosion est encore incertaine. L'Otan a évoqué un engin explosif. Selon une source sécuritaire afghane, il s'agissait d'une "voiture piégée".

Nouvelle offensive des Taliban

Cet attentat intervient quelques jours après l'annonce par les Taliban du lancement de l'opération Mansouri, leur offensive du printemps, lors de laquelle ils avaient plus particulièrement menacé de s'en prendre aux troupes étrangères. Dans un communiqué, les Taliban avaient prévenu que "le principal objectif de l'opération Mansouri sera les forces étrangères, leurs infrastructures militaires et de renseignement, et l'élimination de leurs mercenaires locaux", désignant par-là les soldats et policiers afghans.

>> À lire : Face à la résistance croissante de l’EI en Afghanistan, Washington frappe fort

Les États-Unis comptent 8 400 hommes stationnés dans le pays et conduisent, en marge de l'opération Resolute Support d'appui aux troupes afghanes, des frappes aériennes contre des positions d'Al-Qaïda, des Taliban et de l'EI. Outre les troupes américaines, 5 000 soldats de pays alliés sont déployés sous la bannière de l'Otan.

Avec AFP et Reuters

 

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.