Accéder au contenu principal
PRÉSIDENTIELLE 2017

Rumeur d'un compte aux Bahamas : la justice ouvre une enquête après la plainte de Macron

Le candidat d'En Marche ! lors d'un meeting à Paris, le 1er mai 2017.
Le candidat d'En Marche ! lors d'un meeting à Paris, le 1er mai 2017. Geoffroy Van Der Hasselt, AFP
2 mn

Le parquet de Paris a ouvert une enquête, jeudi, après la plainte déposée par Emmanuel Macron pour faux et diffusion de fausses nouvelles. La veille, des documents censés démontrer qu'il possédait un compte aux Bahamas ont circulé sur Internet.

Publicité

Le parquet de Paris a ouvert, jeudi 4 mai, une enquête préliminaire pour divulgation de fausses nouvelles en vue de détourner les suffrages, après la plainte d'Emmanuel Macron contre la diffusion, mercredi soir, sur Internet de documents censés démontrer qu'il possédait un compte aux Bahamas.

Une rumeur reprise par Marine Le Pen lors du débat télévisé d'entre-deux-tours : "J'espère que l'on n'apprendra pas que vous avez un compte offshore aux Bahamas", avait-elle lancé à son adversaire.

Fausses annonces et mensonges

Jeudi matin sur France Inter, Emmanuel Macron a démenti ces insinuations et dénoncé les "fausses annonces et mensonges" émanant de "sites pour certains liés à des intérêts russes". Et d'accuser Marine Le Pen d'avoir fomenté cette "manœuvre" grâce à ses "troupes sur Internet".

"Nous n'hésiterons pas à poursuivre en diffamation quiconque reprendra cette fausse information", a prévenu l'entourage du candidat d’En Marche !. Son équipe a diffusé très tôt jeudi un communiqué revenant sur les différentes étapes de la propagation de cette "fausse nouvelle", partant d'une publication anonyme sur le forum "4chan", passant par les réseaux sociaux, notamment Twitter, jusqu'à la reprise en direct lors du débat télévisé.

Selon l'équipe d’Emmanuel Macron, "cette tentative de déstabilisation a mobilisé des moyens importants et repose sur une préparation minutieuse".

Avec AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.