Accéder au contenu principal
Découvertes

Hirakata, le parc d’attractions japonais qui propose de se battre contre de faux yakuzas

Parc Hirakata
Texte par : Benjamin BRUEL
3 mn

Le parc d'Hirakata, dans la région d'Osaka, propose désormais à ses visiteurs une "attraction" d'un nouveau genre, qui consiste à devenir le héros d'un scénario à l'eau de rose. Péripéties et acteurs au choix.

Publicité

Ouvert il y a plus de cent ans (!), le parc d’attractions Hirakata fait le bonheur des touristes et des habitants d'Osaka, au Japon. Malgré tout, il était temps pour ses dirigeants de lui donner un petit coup de jeune, l'ouverture de sa dernière attraction de taille remontant à 2003. Pour ce faire, ils ont choisi de miser sur un nouveau concept plutôt qu'un manège neuf : faire du visiteur un héros, à la manière de la série "Westworld". En plus... japonais.

VOIR AUSSI : Rencontre avec un jeune Américain devenu ninja professionnel au Japon

Depuis cette première semaine de mai, le parc propose ce que ses dirigeants nomment "un nouveau style de flash mobs", comme le rapporte Japan Today. Les visiteurs évolueront au cœur de scénarios auxquels prendront part des employés déguisés, surgissant à un moment imprévu de la visite. Et les Japonais étant passés maîtres dans l'art du divertissement WTF, les scénarios proposés par le parc n’auront évidemment rien de classique.

Roi de la bagarre ou héros démineur

Un teaser mis en ligne sur YouTube présente le premier scénario, totalement improbable : imaginez-vous en pleine promenade dans le parc, main dans la main, avec votre petit(e) ami(e), lorsqu'une bande de types grimés façon yakuza – la célèbre mafia japonaise – débarque et tente d’agresser votre moitié. C'est votre moment : vous intervenez pour mettre une raclée aux voyous, et vous vous sentez l'âme d'un héros/d'une héroïne.

VIDEO ひらかたパーク 新感覚フラッシュモブ『三文芝居』

On vous le dit tout de suite, la vidéo de présentation de la simulation est drôle, mais aussi terriblement sexiste. Et si Japan Today précise que les rôles peuvent être inversés, vous n'aurez, en temps que femme, pas droit aux Yakuzas mais à une bande d’animatrices en furie.

Trois autres scénarios sont également proposés par le parc : dans le premier, une bombe s'apprête à exploser, et le/la seul(e) à pouvoir la désamorcer, c’est vous ; un(e) jeune inconnu(e) vous bouscule maladroitement et, que se passe-t-il ?... Seriez-vous en train de tomber amoureux ? ; un docteur se décide à abandonner son patient, vraisemblablement condamné. Mais grâce à votre sang, vous allez lui sauver la vie. Si vous avez l'occasion de vous rendre à Hirakata, préparez-vous donc à vous payer quelques barres de rire et une bonne dose de gêne, puisque tous les scénarios se jouent en public. 

Nous sommes bien évidemment preneurs de toute image volée.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.