Accéder au contenu principal
Info éco

Le C919, l'avion qui veut faire décoller l'industrie aéronautique chinoise

Dans ce Journal de l'économie, le premier vol d'essai du C919, le plus gros avion commercial chinois qui veut concurrencer Boeing et Airbus, Google qui règle un litige avec l'Italie et Amazon qui veut construire un entrepôt en région parisienne.

Publicité

Après de nombreux problèmes et près de trois ans de retard, le C919, premier moyen-courrier "made in China", s'est enfin envolé avec succès pour un premier vol d'essai. La cérémonie a été soigneusement organisée et retransmise en direct à la télévision chinoise. L'enjeu est important : avec cet avion de ligne, l'entreprise publique chinoise Comac espère concurrencer les deux gros du secteur, Boeing et Airbus.

Google règle des arriérés d'impôts à l'Italie, des impôts que le géant de l'Internet avait versés à l'Irlande, pays à la politique fiscale bien plus avantageuse. Avant Google, Rome était déjà parvenu à faire payer Apple dans un dossier similaire.

De son côté, la Société Générale a conclu un accord à l'amiable avec le fonds souverain libyen, après une affaire de contrats liés à des pots-de-vin. La banque française déboursera près d'un milliard de dollars en dommages, mais s'évite un procès et une mauvaise séquence publicitaire.

Jour-J pour la petite startup Smoovengo. Elle va signer ce vendredi le contrat d'exploitation des Vélib', les vélos en libre-service à Paris et sa proche banlieue, après le feu vert du tribunal administratif de Paris.

Et on termine par un mot d'Amazon, qui va construire un entrepôt de 200 000 m2 à Brétigny-sur-Orge, tout près de Paris, le sixième en France. À la clé, il y a 2 000 emplois.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.