Accéder au contenu principal

Victoire d’Emmanuel Macron : quelles vont être ses premières mesures ?

Des supportrices d'Emmanuel Macron au Louvre le 7 mai 2017.
Des supportrices d'Emmanuel Macron au Louvre le 7 mai 2017. atrick KOVARIK / AFP

Audit sur les finances publiques puis modification du Code du travail par ordonnances… Lors de sa campagne, Emmanuel Macron a dévoilé les mesures qu’il comptait prendre une fois élu. France 24 les passe en revue.

PUBLICITÉ

Le président Macron tiendra-t-il les engagements du candidat Macron ? Lors de la campagne présidentielle, le candidat d’En Marche ! a, en tout cas, dévoilé les premières mesures qu’il comptait prendre s’il entrait à l’Élysée. Les voici.

• Moraliser la vie politique

Ce projet de loi devrait interdire, entre autres, les conflits d'intérêt et les emplois familiaux pour les parlementaires et prévoit aussi l’imposition de tous leurs revenus. "Mis sur la table du Conseil des ministres avant les législatives" de juin, il sera voté ultérieurement. Un audit immédiat sur les finances publiques est également au programme "afin de disposer à la mi-juin des résultats de la gestion en cours".

• Réformer le code du travail par ordonnance dès cet été

Emmanuel Macron a l’intention de réformer le droit du travail en donnant la priorité à l'accord d'entreprise pour fixer la durée du travail et en encadrant le montant des dommages et intérêts accordés par les prud'hommes en cas de licenciement. Le nouveau président compte procéder par ordonnance dès l'été, afin d’éviter de longs débats parlementaires… même si le Parlement devra, au préalable, donner son autorisation de légiférer ainsi.

• Réformer l'école primaire dès la rentrée 2017

Le nouveau président entend limiter à 12, en CP et en CE1, le nombre d'élèves par classe en zone d'éducation prioritaire (contre 24 actuellement en moyenne). Il souhaite aussi le "retour" des classes bilangues, supprimée en partie par la réforme du collège.

• Instaurer "un droit à l’erreur pour tous"

Partisan d’une "réforme profonde de la relation entre nos concitoyens et l'administration", Emmanuel Macron souhaite établir un droit à l'erreur pour tous face aux administrations, notamment en matière fiscale, et supprimer les normes européennes "surtransposées" dans le droit français. Dans ce domaine aussi, il compte procéder par ordonnance.

• Réorganiser la lutte contre le terrorisme

La création d'un état-major permanent des opérations de sécurité intérieure, de renseignement et de lutte contre le terrorisme, ainsi que d'une cellule spéciale du renseignement dédiée au groupe État islamique est prévue dès l’été.

• Instaurer une dose de proportionnelle à l'Assemblée nationale
Emmanuel Macron souhaite l'introduction d'une dose de proportionnelle dès les élections législatives suivantes (en principe en 2022). Il souhaite donc légiférer sur le sujet avant décembre 2017.

Avec AFP et Reuters
 

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.