Accéder au contenu principal

Micro Focus plonge, les logiciels de HPE inquiètent

2 mn
Publicité

Londres (AFP)

Le groupe informatique Micro Focus plongeait de 7% mardi en milieu de matinée à la Bourse de Londres, les investisseurs s'inquiétant pour les revenus de l'activité de logiciels de HP Enterprise (HPE) que le britannique s'apprête à acquérir.

Vers 09H30 GMT, l'action Micro Focus International chutait de 7,05% à 2.453 pence (après avoir même chuté de plus de 12% en début de séance), ce qui la ramenait légèrement au-dessus des niveaux atteints après l'annonce, en septembre dernier, de sa fusion avec l'activité de logiciels professionnels issue du géant américain Hewlett Packard.

L'opération, qui organise en réalité l'achat des logiciels de l'américain HP Enterprise par le groupe britannique, porte au total sur 8,8 milliards de dollars. Elle avait été très bien accueillie à l'époque par la Bourse de Londres, mais un rapport d'activité publié mardi par Micro Focus est venu refroidir l'enthousiasme d'alors.

"Les indications préliminaires montrent que le chiffre d'affaires des logiciels de HPE est en baisse de 10% d'une année sur l'autre lors du trimestre qui s'est terminé le 30 avril, à cause d'un repli des revenus tirés des licences et des services professionnels", a expliqué Micro Focus dans un communiqué.

Neil Wilson, analyste chez ETX Capital, a souligné que ce recul avait été d'autant mal accueilli par les opérateurs qu'il intervenait après "un repli de 8% lors du trimestre précédent".

"Les investisseurs s'enfuient pour se mettre à l'abri, pensant peut-être que les 8,8 milliards de dollars mis sur la table pour l'acquisition des logiciels professionnels de HP Enterprise n'étaient finalement pas si opportuns", a ajouté M. Wilson.

HP Enterprise est née en 2015 de l'éclatement en deux entités du géant de l'informatique HP, entre les activités historiques PC et les imprimantes (HP Inc) et les services (HP Enterprise).

Micro Focus est l'une des rares valeurs technologiques cotées à l'indice vedette FTSE-100 de la Bourse de Londres, qui grimpait de 0,41% mardi en milieu de matinée.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.