Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Maroc - crise migratoire, la marine royale tire sur une embarcation de migrants : 1 mort

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Manuel Valls traverse la frontière pour devenir maire

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Ugo bernalicis : "La France de Macron rejoint Salvini"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Amélie de Montchalin : "Ce budget affirme que le travail paie"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

La France de l'Occupation racontée par Pierre Assouline

En savoir plus

FOCUS

Une présence jihadiste, mais pas d'attentat : le cas singulier de l'Italie

En savoir plus

L’invité du jour

Reza : "Je ne suis pas photographe de guerre, je suis correspondant de paix "

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Vers un baril de pétrole à 100 dollars d'ici fin 2018 ?

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"ONU : multilatéralisme vs. souveraineté"

En savoir plus

Afrique

À bord de l'Aquarius : "Si les ONG ne sont pas là, les migrants se noient"

© Capture d'écran France 24 | La journaliste Charlotte Boitiaux est restée 10 jours à bord du navire humanitaire.

Texte par Charlotte BOITIAUX

Dernière modification : 10/05/2017

Charlotte Boitiaux, journaliste à France 24 et InfoMigrants, a passé une dizaine de jours à bord de l'Aquarius, le navire humanitaire qui sillonne la mer Méditerranée pour secourir les migrants en mer. Elle raconte son expérience.

La journaliste Charlotte Boitiaux raconte ses dix jours passés à bord de l'Aquarius, le navire humanitaire affrété par l'ONG SOS Méditerranée pour secourir les migrants perdus en mer. Lors de sa mission, près de 190 personnes, dont une dizaine d'enfants, ont été sorties de l'eau. Certains étaient si faibles qu'ils tenaient à peine debout.

Première publication : 10/05/2017

  • LIBYE

    Comment l’OIM sauve des migrants bloqués et torturés en Libye

    En savoir plus

  • CRISE MIGRATOIRE

    Nouveau drame en Méditerranée : 250 migrants présumés noyés

    En savoir plus

  • IMMIGRATION

    Environ 6 000 migrants secourus en Méditerranée en deux jours

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)