Accéder au contenu principal

Ligue des champions : le Real Madrid écarte l'Atletico et rejoint la Juve en finale

Le Real Madrid a tremblé mais est parvenu à contenir l'Atletico à Vicente Calderon.
Le Real Madrid a tremblé mais est parvenu à contenir l'Atletico à Vicente Calderon. Gérard Julien, AFP

Mené 2 à 0 au quart d'heure de jeu et malmené par un Atletico survolté, le Real Madrid a su éteindre l'incendie et assurer son billet pour la finale de la Ligue des champions. Les Merengue, qui avaient gagné 3-0 à l'aller, se sont inclinés 2-1.

Publicité

On connaît désormais l'affiche de la finale de la Ligue des champions. Malgré une soirée pour le moins compliquée, le Real Madrid a finalement écarté l'Atletico en demi-finale (3-0, 2-1) et rejoint donc la Juventus Turin pour le dernier rendez-vous européen de la saison. 

Les Merengue, qui l'avaient emporté 3 à 0 au match aller à Bernabeu, ne pensaient probablement pas vivre un début de match aussi difficile. Dans un stade Vicente Calderon en feu, ils se sont pourtant retrouvés menés 2-0 dès le quart d'heure de jeu, après des réalisations de Saul (1-0, 12e) et Griezmann (2-0, 16e s.p.).

Isco plombe l'ambiance

Malmené, le Real Madrid s'en est remis à ses individualités pour faire taire l'enceinte de l'Atleti. Sur un superbe travail de Benzema, côté gauche face à trois défenseurs, Isco a finalement tué le match en réduisant la marque juste avant la pause (2-1, 42e). 

Même contraints de marquer trois nouveaux buts pour se qualifier, les Colchoneros n'ont pas abdiqué. Soutenus par leur public, ils ont poussé tout au long de la deuxième période pour accentuer leur avance, mais sans succès. La messe était dite depuis la 42e minute, et ce seront donc les Merengue qui auront l'occasion de défendre leur titre, samedi 3 juin à Cardiff.

Une troisième finale de C1 en quatre ans pour le Real Madrid, qui pourrait devenir le premier club à conserver son titre européen depuis le Milan AC, il y a maintenant plus d'un quart de siècle (1989, 1990).

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.