Accéder au contenu principal
RUSSIE

Un blogueur russe condamné pour avoir chassé le Pokémon dans une église

Ruslan Sokolovsky devant le tribunal d'Ekaterinbourg, le 13 mars 2017.
Ruslan Sokolovsky devant le tribunal d'Ekaterinbourg, le 13 mars 2017. Konstantin Melnitskiy, AFP
2 mn

Un blogueur russe a été condamné, jeudi, par le tribunal d'Ekaterinbourg à une peine de prison avec sursis assortie de 160 heures de travail d'intérêt général pour avoir joué au jeu Pokémon Go dans l'enceinte d'une église orthodoxe.

Publicité

Rouslan Sokolovski, un jeune blogueur russe, a été reconnu coupable, jeudi 11 mai, d'incitation à la haine religieuse pour avoir joué au jeu Pokémon Go dans l'enceinte d'une église orthodoxe. Il a été condamné à une peine de prison avec sursis assortie de 160 heures de travail d'intérêt général.

Le procureur du tribunal d'Ekaterinbourg avait requis trois ans et demi d'emprisonnement dans une colonie pénitentiaire contre le jeune homme de 22 ans.

Rouslan Sokolovski avait publié en ligne, en août dernier, une vidéo le montrant chassant le Pokémon dans l'église érigée à l'endroit où le dernier tsar de Russie, Nicolas, et sa famille ont été assassinés en 1918.

Dans le commentaire audio très ironique à l'égard de la religion de cette vidéo vue plus de 1,9 million de fois, le blogueur compare Jésus Christ à un Pokémon et joue de la provocation en disant avoir décidé de chasser les Pokémon dans cette église après avoir entendu que cet acte était passible d'une amende ou d'une peine de prison.

Assigné à résidence au moment de son inculpation, début septembre, il avait ensuite été incarcéré pour n'avoir pas respecté les conditions de son assignation

"Je suis en état de choc. Je suis en prison depuis trois mois, et c'est l'antichambre de l'enfer", avait déclaré Rouslan Sokolovski après le réquisitoire du procureur. "Je ne me considère pas comme un extrémiste, je suis peut-être un idiot, mais en aucune façon un extrémiste."

Avec Reuters
 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.