Accéder au contenu principal

Google Allo transforme maintenant nos selfies en stickers-autoportraits

Google

Allo, l'application de messagerie instantanée de Google, lance une nouvelle fonctionnalité pour transformer les selfies des utilisateurs en autocollants personnalisés.

PUBLICITÉ

Façonner son autoportrait sous forme de dessin numérique, c'est déjà possible. Facebook (et maintenant Snapchat) l'a par exemple fait avec les Bitstrips. En janvier 2016, le dessinateur Boulet lançait également son Bouletmaton, un petit module en ligne qui avait connu un certain succès. Bref, les possibilités ne manquent pas pour se confectionner le meilleur avatar stylisé.

VOIR AUSSI : AdNauseam, l'extension qui clique sur toutes les pubs pour éviter que le Web vous profile

Si Google vient aujourd'hui à son tour nous proposer son outil, il était donc forcé d'y ajouter un petit plus : ce ne sont pas les utilisateurs eux-mêmes qui créent leur avatar (en sélectionnant parmi une liste une bouche, des yeux ou un ovale de visage en particulier), mais un algorithme, qui transforme les selfies en illustrations. En guise de résultat, on obtient ainsi un "sticker" plus ou moins fidèle à nos traits et expressions. Une première série de stickers est déjà disponible, mais beaucoup d'autres devraient suivre, a annoncé l'entreprise le jeudi 11 mai.

"Le selfie est une forme d'expression très directe, avec de nombreuses règles inévitables imposées par la réalité", explique la firme de Mountain View sur son blog. "Le dessin, pour sa part, permet aux gens de se définir comme ils le souhaitent : c'est plus chaleureux, moins lourd que la réalité". Le principe est simple : on prend la photo, et on laisse la machine faire son travail.

La collaboration d'un algorithme et de dessinateurs

Assurément, le défi de Google était d'alaborer un outil capable de réellement personnaliser chaque rendu. Pour cela, les ingénieurs de Google ont mis au point un algorithme capable d'analyser objectivement les visages des personnes malgré la lumière – trop faible ou trop intense – , les filtres justaposés ou la pose particulière du sujet. "Quand les gens voient les yeux d'une autre personne, ils n'interprètent pas juste la couleur qu'ils voient, ils prennent en compte le contexte visuel environnant", écrit l'entreprise.

Plusieurs illustrateurs ont ensuite mis la main à la pâte : en éloborant d'abord toute une série d'options les plus diverses et représentatives possibles (cheveux, traits du visage, teint, accessoires...) et en multipliant les possibilités afin que l'algorithme s'entraîne à faire correspondre ces illustrations aux élément figurants sur les photographies.

Les résultats ont ensuite été notés par des testeurs humains. Si ces derniers jugeaient que la correspondance choisie par l'algorithme n'était pas fidèle, les illustrateurs imaginaient alors des caractéristiques supplémentaires que le système neural de l'algorithme intégrait à sa base.

Des résultats fidèles et très, très nombreux

Désormais finalisée, cette nouvelle option de Google Allo dispose aujourd'hui de 563 millions de milliards de combinaisons différentes, affirme l'entreprise. Oui, c'est beaucoup. Et si le résultat ne convient pas, il est toujours possible de le personnaliser avant de l'envoyer à ses contacts.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.