Accéder au contenu principal

Lebranchu: "la fonction publique devient une variable d'ajustement"

2 mn
Publicité

Paris (AFP)

Sans ministère à part entière, "la fonction publique devient une variable d'ajustement budgétaire", a estimé jeudi Marylise Lebranchu, ex-ministre PS de la fonction publique, de la décentralisation et de la réforme de l'Etat.

"C'est un signe négatif adressé à nos fonctionnaires. Rattacher ainsi la fonction publique aux comptes publics (au sein du ministère de l'action et des comptes publics, ndlr) donne l'impression que la fonction publique devient une variable d'ajustement budgétaire", déclare Mme Lebranchu dans un entretien publié sur le site internet d'Acteurs publics.

"D'autant plus que cela correspond à la vision du ministre en charge (Gérald Darmanin, ndlr), issu d'une droite dite dure, qui voulait supprimer plusieurs centaines de milliers de postes d'agents publics", ajoute-t-elle.

"C'est une vieille habitude que de présenter les fonctionnaires seulement comme une variable d?ajustement. C'est pour eux un manque de reconnaissance, cela les dévalorise", poursuit l'ancienne ministre. "Les territoires ruraux votent davantage que les territoires urbains pour le Front national justement parce que, dit-on, ils vivent un abandon des services et des effectifs publics", souligne-t-elle.

A l'adresse d'Emmanuel Macron, qui souhaite supprimer 120.000 postes de fonctionnaires, Mme Lebanchu demande de "dire dans quels secteurs et à quel moment", il le fera. Elle le met en garde contre une mesure qui "impactera forcément la présence des services publics dans les territoires".

Concernant la réforme de l'État, qui revient également dans le giron de Bercy, l'ancienne ministre a la même analyse: "la réforme de l'État devient un facteur d'économie budgétaire et non plus de recherche d'efficacité", dit-elle.

Si elle "attend de voir comment les nouveaux équilibres ministériels vont concrètement se mettre en place", pour elle, "la question première doit être: quels services publics voulons-nous ?"

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.