Accéder au contenu principal

La Corée du Nord tire un nouveau missile malgré les menaces de sanctions

Cette image rendue publique le 15 mai 2017 par les autorités nord-coréennes montre le tir d'un missile balistique.
Cette image rendue publique le 15 mai 2017 par les autorités nord-coréennes montre le tir d'un missile balistique. STR, KCNA via KNS, AFP

Pyongyang a procédé dimanche à un nouveau tir de missile balistique. La Corée du sud et les États-Unis ont condamné cette nouvelle provocation. Le Conseil de sécurité de l'ONU tiendra mardi une réunion d'urgence à ce sujet.

Publicité

Le Conseil de sécurité de l'ONU tiendra mardi une réunion d'urgence sur la Corée du Nord après que Pyongyang a effectué dimanche 21 mai un nouveau tir de missile balistique, le second en une semaine. L’engin aurait parcouru environ 500 kilomètres.

Séoul a réagi à cette nouvelle provocation, qualifiant ce tir de "dangereux et irresponsable". Le Premier ministre japonais, Shinzo Abe, a, lui, estimé que le nouveau tir "piétinait les efforts" internationaux pour parvenir à une "solution pacifique" et "lançait un défi au monde".

Le ministre américain des Affaires étrangères Rex Tillerson a jugé "décevant" et "inquiétant" le nouvel essai nord-coréen. "Nous en sommes au début dans la mise en œuvre de la pression économique et aussi diplomatique" sur le régime de Pyongyang, a-t-il souligné.

Le nouveau président sud-coréen Moon Jae-In a appelé à une rencontre du Conseil national de sécurité, a rapporté l'agence sud-coréenne Yonhap.

Nouvelle résolution en préparation

Ce nouveau tir survient une semaine après le lancement par Pyongyang d'un missile de portée intermédiaire, le Hwasong-12, qui avait parcouru environ 700 kilomètres. Cet engin avait une portée sans précédent, selon les analystes.

À la suite de ce tir, le Conseil de sécurité de l'ONU s'était réuni à huis clos mardi pour discuter d'un durcissement des sanctions contre la Corée du Nord. Selon l'ambassadrice américaine aux Nations unies Nikki Haley, les États-Unis et la Chine sont en train de préparer une nouvelle résolution pour d'éventuelles mesures punitives supplémentaires contre Pyongyang.

Avec AFP
 

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.