Accéder au contenu principal

Face aux leaders musulmans, Donald Trump appelle à "isoler" l'Iran

Donald Trump le 21 mai 2017, à Riyad.
Donald Trump le 21 mai 2017, à Riyad. Mandel Ngan, AFP

Dans son discours prononcé dimanche à Riyad, Donald Trump a appelé les pays présents à "isoler" l'Iran. Il a accusé Téhéran d'attiser "les feux du conflit sectaire et du terrorisme".

Publicité

C’est l’autre point majeur du discours de Donald Trump dimanche 21 mai à Riyad devant les représentants d'une cinquantaine de nations musulmanes, dont 37 chefs d'État ou de gouvernement. Le président américain a appelé tous les pays à "isoler" l'Iran "en attendant que le régime iranien montre sa volonté d'être un partenaire dans la paix".

"Du Liban à l'Irak en passant par le Yémen, l'Iran finance, arme et entraîne des terroristes, des milices et d'autres groupes terroristes qui répandent la destruction et le chaos à travers la région", a déclaré Donald Trump dans son discours.

Ces remarques n’ont pas manqué de faire réagir les internautes. Beaucoup ont souligné sur Twitter que l’Iran, contrairement à l’Arabie saoudite, venait de vivre des élections présidentielles démocratiques et auxquelles les femmes avaient pu participer.

Le ministre iranien des Affaires étrangères Javad Zarif, qui avait participé aux négociations de l'accord sur le nucléaire iranien, a réagi sur Twitter à ces propos en se demandant si l'attaque de Donald Trump faisait partie de sa politique étrangère ou ne servait qu'à "traire" l'Arabie saoudite. Une référence aux contrats passés entre Riyad et Washington dont la valeur sélève à plus de 380 milliards de dollars.

Le président américain, dont il s'agit de la première visite officielle à l'étranger depuis son entrée en fonctions en janvier, a par ailleurs déclaré être porteur d'un message "d'amitié, d'espoir et d'amour".

Il a en outre exhorté les pays musulmans à n'offrir aucun "refuge aux terroristes" et a annoncé un accord avec les pays du Golfe pour lutter contre le financement du "terrorisme".

Avec AFP
 

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.