Accéder au contenu principal

Football Leaks : perquisition chez Di Maria, Pastore et au siège social du PSG

Des perquisitonos ont été menées au siège social du PSG mardi matin.
Des perquisitonos ont été menées au siège social du PSG mardi matin. Franck Fife, AFP

Des perquisitions ont été menées mardi 23 mai au siège du PSG ainsi qu'aux domiciles de deux joueurs de l'effectif, les Argentins Javier Pastore et Angel Di Maria. L'information avait été révélée dans la foulée par le site français Mediapart.

Publicité

L'enquête ouverte fin 2016 en France après les révélations sur les "Football Leaks" se poursuit. Des perquisitions ont eu lieu mardi matin au Paris Saint-Germain et chez les joueurs du club Angel Di Maria et Javier Pastore, a-t-on appris de source proche du dossier.

"Concernant le PSG, son siège social au Parc des Princes et ses bureaux administratifs à Boulogne-Billancourt (région parisienne) ont été perquisitionnés", a précisé cette source à l'AFP, confirmant une information du site d'informations en ligne Mediapart.

Les "Football Leaks", des investigations menées par douze médias européens, ont mis au jour des soupçons d'évasion ou d'optimisation fiscale concernant les Argentins Angel Di Maria et Javier Pastore, deux vedettes du club parisien, mais aussi l'attaquant du Real Madrid, le Portugais Cristiano Ronaldo, ou encore l'international français Paul Pogba (Manchester United).

Dans la foulée, le parquet national financier (PNF) avait ouvert le 12 décembre 2016 une enquête préliminaire pour "blanchiment de fraudes fiscales aggravées", précisant que ses investigations étaient susceptibles de concerner des résidents fiscaux français.

Sans considération de sa nationalité, un résident fiscal est redevable de l'impôt en France s'il y exerce son activité professionnelle, s'il y perçoit des revenus ou s'il passe au moins la moitié de l'année sur le territoire.

Le PSG visé, mais pas seulement

D'après les révélations des "Football Leaks", une partie des revenus d'Angel Di Maria et Javier Pastore transiterait par des paradis fiscaux. Le PSG pourrait être en première ligne dans cette enquête.

D'après un document publié le 10 mai par Mediapart, le club parisien a conclu un contrat en août 2015 avec une société offshore au Panama, gérant les droits à l'image de son attaquant vedette Angel Di Maria. Le contrat prévoit que le club touche une part de l'argent versé par les marques et les sponsors, selon le site d'informations.

Cristiano Ronaldo est pour sa part soupçonné d'avoir "dissimulé 150 millions d'euros dans les paradis fiscaux, grâce à des montages offshore passant par la Suisse et les Ïles vierges britanniques", selon les "Football Leaks".

Paul Pogba aurait eu lui recours aux îles anglo-normandes, à l'instigation de son agent Mino Raiola.

Avec AFP

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.