Accéder au contenu principal
LIBYE

Nouvel attentat contre les coptes : l'Égypte bombarde des "camps terroristes" en Libye

Un avion militaire égyptien atterrit après avoir procédé à des frappes en Libye en février 2015. (Archive)
Un avion militaire égyptien atterrit après avoir procédé à des frappes en Libye en février 2015. (Archive) Ministère de la Défense égyptien/AFP
2 mn

Après la nouvelle attaque visant des chrétiens coptes qui a fait au moins 29 morts vendredi à 200 kilomètres au sud du Caire, l'Égypte a répondu en frappant des "camps" jihadistes en Libye voisine.

Publicité

L'heure des représailles. Quelques heures après une nouvelle attaque meurtrière contre la minorité chrétienne copte d'Égypte qui s'est soldée par la mort d'au moins 29 personnes, dont de nombreux enfants, dans la province de Minya, l'aviation égyptienne a mené vendredi 26 mai six frappes contre des "camps d'entraînement terroristes" en Libye, a indiqué la télévision d'État.

Selon la chaîne, des camps d'entraînement jihadistes ont été frappés dans la ville de Derna, dans l'est de la Libye. Cette annonce intervient quelques minutes après une déclaration du président égyptien Abdel Fattah al-Sissi qui a annoncé que les forces égyptiennes avaient frappé des camps jihadistes, mais sans préciser où.

Des témoins en Libye ont fait état de quatre frappes à Derna, contrôlée par une milice proche d'Al-Qaïda. Ils ont indiqué que les frappes étaient apparemment le fait d'un avion qui a visé quatre secteurs dont l'un dans le centre-ville. Un porte-parole du Majless Moujahidine Derna, qui contrôle la ville, a fait état sur les réseaux sociaux de huit raids aériens qui n'ont visé, selon lui, que des sites civils.

La nouvelle attaque de vendredi contre les chrétiens n'a pas été revendiquée dans l'immédiat mais elle intervient alors que la branche égyptienne du groupe jihadiste État islamique (EI) mène depuis plusieurs mois une campagne contre la minorité copte. L'EI a promis de multiplier les attaques contre cette communauté chrétienne, la plus importante et l'une des plus anciennes du Moyen-Orient, qui représente environ 10 % des quelque 90 millions d'Égyptiens.

Avec AFP

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.