Accéder au contenu principal

Égypte : un bus de chrétiens coptes attaqué par des hommes armés, au moins 28 morts

Les chrétiens coptes sont régulièrement la cible d'attaques en Égypte.
Les chrétiens coptes sont régulièrement la cible d'attaques en Égypte. Mohamed el-Shahed, AFP

Au moins 28 personnes ont été tuées vendredi, en Égypte, dans l'attaque par des hommes armés d'un bus transportant des chrétiens coptes qui se rendaient dans un monastère. Le bilan fait également état d'une vingtaine de blessés.

Publicité

Un bus transportant un groupe de coptes a été la cible d'une attaque, vendredi 26 mai, en Égypte, durant laquelle au moins 28 d'entre eux ont été tués et 27 ont été blessés, rapporte le porte-parole du ministère de la Santé, Khaled Megahed. Un responsable de ce même ministère, cité par les médias locaux, a inqiué qu'un "grand nombre" de victimes étaient des enfants.

Le président égyptien Abdel Fattah al Sissi a convoqué une réunion avec les responsables de la sécurité, a annoncé l'agence de presse officielle égyptienne.

L'attaque, perpétrée par des hommes armés et masqués, s'est produite dans la province de Minya, à environ 200 km au sud du Caire. Les assaillants, qui ont stoppé les trois véhicules (deux bus et un petit camion) sur la route, ont ouvert le feu "à l'arme automatique" sur les passagers qui se rendaient au monastère de Saint-Samuel le Confesseur, a indiqué à la télévision d’État le gouverneur de la province de Minya Essam el-Bedawi.

Les assaillants, qui sont arrivés à bord de trois véhicules 4x4, selon un porte-parole du ministère de l'Intérieur, ont ensuite pris la fuite. Des images de la télévision d'État ont montré un bus criblé d'éclats de balles et aux fenêtres et pare-brise complètement détruits. La police a mis en place des points de contrôle sur la route où l'attaque a eu lieu, d'après le gouverneur.

"Leur bus a été attaqué par huit à dix hommes armés, précise Éric de Lavarène, le correspondant de France 24 en Égypte. Il s'agit d'une embuscade qui montre que les assaillants attendaient ce bus. Alors qu'il n'y a pas eu encore de revendication, tout porte à croire qu'il s'agit d'un attentat, d'une attaque délibérée contre les coptes. Cette province abrite une forte population chrétienne, environ 30 % contre 10 % dans le reste du pays."

De nombreux attentats ont visé la minorité chrétienne égyptienne ces derniers mois, notamment dans des églises et en particulier dans la cathédrale Saint-Marc d'Alexandrie, le mois dernier. Cette attaque-suicide le dimanche des Rameaux avait fait au moins 45 morts et a été revendiquée par le groupe État islamique. "En janvier dernier, l'EI a annoncé que les chrétiens seraient désormais pour lui une cible prioritaire", rappele notre correspondant.

"Cette nouvelle attaque témoigne du fait qu'il est difficile voire impossible de protéger tous les citoyens du pays. À un an de la présidentielle, cela pourait couper l'électorat copte du président Sissi dont ils ont toujours été très proches", selon Éric de Lavarène.

Les coptes forment la plus importante communauté chrétienne du Moyen-Orient, et l'une des plus anciennes, dans un pays où les musulmans sunnites sont largement majoritaires.

Avec Reuters et AFP

 

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.