Accéder au contenu principal
ROYAUME-UNI

Attentat de Manchester : appel à témoin pour reconstituer le parcours du kamikaze

La police sécurise le périmètre pendant des perquisitions dans le quartier de Moss Side à Manchester, le 27 mai 2017.
La police sécurise le périmètre pendant des perquisitions dans le quartier de Moss Side à Manchester, le 27 mai 2017. Oli Scraff, AFP
3 mn

La police britannique a diffusé des photos de l'auteur présumé de l'attentat de Manchester et a lancé un appel à témoin, afin de retracer son parcours. Le niveau d'alerte terroriste a été abaissé mais reste "grave".

Publicité

Les enquêteurs britanniques, qui ont lancé un appel à témoin samedi 27 mai, cherchent à retracer les derniers jours de l'auteur présumé de l'attentat de Manchester, revendiqué par l’organisation État islamique (EI). La police britannique a publié, samedi soir, deux photos de Salman Abedi portant casquette et sac à dos, prises par une caméra de surveillance la nuit de l'attentat.

 

Ils veulent récolter toute information sur les faits et gestes du kamikaze depuis le 18 mai, date de "son retour au Royaume-Uni". D'après une source proche de la famille, Salman Abedi se trouvait en Libye quelques jours avant l'attentat. La police allemande a, elle, signalé qu'il avait fait escale à Dusseldorf à ce moment-là.

Quatorze perquisitions samedi soir

Salman Abedi, 22 ans, a loué un appartement dans le centre-ville de Manchester, depuis lequel il s'est rendu à la salle de concert Arena. Cet appartement "pourrait bien être l'endroit où a été assemblé l'engin" explosif, utilisé pour l'attentat, selon le commissaire Ian Hopkins et le responsable de l'anti-terrorisme Neil Basu.

Quatorze perquisitions ont encore été menées samedi soir, dont une dans le quartier sud de Moss Side, fréquenté par le kamikaze, où une arrestation avait eu lieu la veille. Un vaste périmètre de sécurité a été mis en place, tandis qu'un hélicoptère survolait la zone.

Niveau d’alerte terroriste abaissé

Plus tôt dans la matinée de samedi, la police de Manchester avait arrêté deux hommes de 20 et 22 ans, portant à onze le nombre de gardes à vue. À la suite des progrès de l'enquête, le niveau d'alerte terroriste au Royaume-Uni a été abaissé samedi de "critique" à "grave", a annoncé la Première ministre Theresa May. Cela signifie qu'un attentat est "très probable", mais non plus "imminent".

Theresa May a toutefois appelé les Britanniques à "rester vigilants". Elle a précisé que l'armée resterait déployée pendant ce week-end de trois jours, au cours duquel devaient avoir lieu de nombreux événements sportifs d'importance, dont la finale de la Coupe d'Angleterre de football et celle du championnat national de rugby.

Avec AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.