Accéder au contenu principal

Tensions dans le Rif : "Le Maroc fait face à un désespoir social et économique"

Aboubakr Jamaï, professeur en relations internationales, sur le plateau de France 24.
Aboubakr Jamaï, professeur en relations internationales, sur le plateau de France 24. Capture d'écran France 24

Trois jours après l'arrestation du leader de la contestation Nasser Zefzafi, la tension ne faiblit pas dans le nord du Maroc. Aboubakr Jamaï, professeur en relations internationales, analyse les raisons de cette colère.

PUBLICITÉ

La colère gronde dans le nord du Maroc. Trois jours après l'arrestation du leader de la contestation Nasser Zefzafi, des milliers de manifestants ont défié les autorités à Al-Hoceïma, dans la nuit de mardi à mercredi, pour demander sa libération.

Des explications sur la nature de ces tensions avec Aboubakr Jamaï, professeur à l'Institut américain universitaire à Aix-en-Provence, invité sur France 24.

>> À lire sur France 24 : Nasser Zefzafi, le visage de la gronde nord-marocaine

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.