Accéder au contenu principal

Affaire Ferrand : le procureur de Brest ouvre une enquête préliminaire

Richard Ferrand dans la cour de l'Élysée, le 31 mai.
Richard Ferrand dans la cour de l'Élysée, le 31 mai. Stéphane de Sakutin, AFP.

Le procureur de Brest a annoncé jeudi l'ouverture d'une enquête préliminaire sur les activités passées du ministre Richard Ferrand, empêtré dans une polémique au sujet d'une transaction immobilière impliquant sa compagne.

PUBLICITÉ

Le Parquet de Brest va finalement lancer une investigation. Le procureur de Brest a annoncé jeudi 1er juin l'ouverture d'une enquête préliminaire sur les activités passées du ministre de la Cohésion des territoires, Richard Ferrand, à la suite d'"éléments complémentaires" publiés par la presse et "susceptibles de mettre en cause".

L'enquête est confiée à la direction interrégionale de la police judiciaire de Rennes, précise le procureur de la République de Brest, Éric Mathais, dans un communiqué.

"Cette enquête aura pour but de recueillir tout élément permettant une analyse complète des faits et de rechercher si ceux-ci sont susceptibles ou non de constituer une infraction pénale en matière d'atteintes aux biens, de manquements au devoir de probité et aux règles spécifiques du code de la mutualité", précise-t-il.

Richard Ferrand, ex-socialiste rallié de la première heure à Emmanuel Macron et à En Marche!, est confronté à une polémique et à des appels à la démission depuis des révélations du Canard enchaîné, notamment sur une location immobilière des Mutuelles de Bretagne impliquant sa compagne.

Le ministre de la Cohésion des territoires est accusé d'avoir permis à la société civile immobilière (SCI) de sa compagne, Sandrine Doucen, d'emporter un marché immobilier en 2011 lors de la location d'un local commercial par les Mutuelles de Bretagne, dont il était alors le directeur général. Or, cette SCI n'existait pas encore légalement et n'était pas encore propriétaire des surfaces proposées.

Richard Ferrand, député socialiste du Finistère depuis 2012 et premier parlementaire à avoir rallié En Marche ! en 2016, a dirigé les Mutuelles de Bretagne de 1998 à 2012.

Avec AFP et Reuters

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.