Accéder au contenu principal

Une nouvelle campagne en faveur du don du sang fait disparaître des lettres d'entreprises

2 mn
Publicité

Paris (AFP)

"La vie ne tient qu'à une lettre, celle de notre groupe sanguin" : la nouvelle campagne pour le don du sang va s'appuyer sur les lettres A, B et O pour recruter et fidéliser des donneurs.

Pour l'aider, l'Etablissement français du sang (EFS) va inviter des entreprises et des institutions à supprimer les lettres A, B et O de leurs noms, leurs logos, leur site et les réseaux sociaux, déclinant ainsi une campagne internationale.

L'opération "#MissingType", consistant à faire disparaître ces lettres symboliques, a été créée en Grande-Bretagne et a déjà été popularisée dans 22 pays. Marques, institutions mais aussi particuliers sont invités à y participer. McDonald's devient ainsi McD n ld's

Plus de cinquante entreprises et marques ont déjà fait savoir qu'elles s'associeraient à cette "opération inédite" en France qui se déroulera du 10 au 17 juin, avec en point d'orgue la journée mondiale des donneurs de sang du 14 juin.

"10.000 dons de sang sont nécessaires chaque jour pour soigner 1 million de patients" chaque année, a rappelé jeudi l'EFS en présentant cette nouvelle campagne de mobilisation qui sera marquée par 300 collectes de sang "festives" (dondesang.efs.sante.fr). Des spots radio/télé et au cinéma de 20 secondes et des affiches (métro et réseau JCDecaux) sont prévus.

Seulement 4% des Français en âge de donner leur sang (18 à 70 ans), l'ont fait dans les douze derniers mois.

L'EFS collecte près de 3 millions de dons par an grâce à plus d'1,6 million de donneurs. Mais "tous les ans, 170.000 donneurs sortent de nos fichiers parce qu'atteints par la limite d'âge de 70 ans. "L'enjeu est donc de recruter des gens jeunes et de les fidéliser", indique à l'AFP François Toujas président de l'EFS.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.