Accéder au contenu principal
Découvertes

Sony veut séduire les enfants avec un nouveau jeu éducatif sans écran

Sony
Texte par : Majda ABDELLAH
3 mn

La marque japonaise a présenté au Salon Toy Show de Tokyo, jeudi 1er juin, Toio, un jeu éducatif, composé de deux anneaux de contrôle et de deux cubes robotisés. Alors, retour des jeux manuels ?

Publicité

Retard de langage, de développement, manque de concentration, troubles de la communication... Alors que les critiques contre tablettes, smartphones et autres objets connectés laissés aux mains des enfants se multiplient, Sony semble avoir senti le vent tourner. La multinationale japonaise a présenté hier, lors du salon international Toy Show de Tokyo, un jeu éducatif pour enfants, totalement manuel. Sans l'ombre d'un écran.

VOIR AUSSI : Le smartphone est devenu l’outil suprême des "jeux du réel"

Baptisé Toio, il se compose d'une télécommande blanche, de deux anneaux et surtout de deux cubes motorisés.

Pour commencer, des cartouches de jeux doivent être insérés dans la télécommande. Mais oubliez les jeux vidéos, Toio entend favoriser la créativité des enfants et propose donc origamis, puzzles, legos, ou encore jeux de tirs. Chacun d'entre eux repose sur les deux cubes motorisés à partir desquels l'enfant peut construire un objet et le faire bouger, via les anneaux. Les mouvements peuvent également être enregistrés. "Ce qui est interessant, c'est de pouvoir voir ses propres créations se mettre en mouvement", explique ainsi Akichika Tanaka, développeur de Toio au magazine japonais Nikei.

Sony renoue ainsi avec un public plus jeune, pour la première fois depuis son robot-chien Aibo, dont la production avait été arrêté en 2006 faute de rentabilité suffisante.

Toio, lui, est pour l'heure disponible en pré-commande, au Japon seulement, à partir de 21 557 yen (environ 172 euros). Si vous comptiez vous l'acheter, c'est trop tard : il déjà en rupture de stock.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.