Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE DÉBAT

Crise migratoire : l'Occident et la tentation du mur

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Raqqa : paroles d'habitants, un an après la reprise de la ville

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Mauvaises herbes", la banlieue vue par Kheiron

En savoir plus

FOCUS

Le marché des enfants, un fléau national en Chine

En savoir plus

FACE À FACE

Gilets jaunes : le mouvement s'essouffle-t-il ?

En savoir plus

L'ENTRETIEN DE L'INTELLIGENCE ECONOMIQUE

Guerre économique : l'OMC a-t-elle encore une marge de manœuvre ?

En savoir plus

L’invité du jour

Gérard Mourou : "Le Nobel de physique a changé ma vie"

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Budget italien : les investisseurs dans l'attente de la décision de Bruxelles

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Thanksgiving, Donald Trump, et ses petites dindes"

En savoir plus

FRANCE

Malika el-Aroud, Souad Merah, les figures tutélaires du jihad au féminin

© Capture d'écran - France 24 | Dans la "war room", lieu central où est menée l'enquête, les deux journalistes infiltrent la "jihadosphère".

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 16/06/2017

Après "Les sœurs", produit par France 24 et Envoyé Spécial, la série "Les femmes cachées du jihad" vous propose de continuer l'exploration de la nébuleuse jihadiste. Sept épisodes choc sur les "sœurs" de l’EI, en partenariat avec Slate.

La grande sœur du jihad

La grande sœur du jihad, c'est Malika el-Aroud, veuve de l'assassin du commandant Massoud et de l'homme considéré comme le mentor de Mohamed Merah, Moez Garsallaoui. Auréolée de son statut de veuve de martyr, elle a été précurseure dans l'utilisation d'Internet comme arme de recrutement massive du jihad armé.

Souad Merah, au nom du père et du frère 

Mai 2014, Souad Merah, sœur de Mohamed, part en Syrie avec ses cinq enfants. Pourtant fiché comme membre de la mouvance salafiste et surveillé par la DGSI, son second mari était parvenu lui aussi à rejoindre les rangs de l'organisation État islamique six mois plus tôt.

Quatre ans après les tueries de Toulouse et Montauban, Mohamed Merah n’est plus un loup solitaire, ni un martyr parmi d’autres. C'est une icône pour les jeunes de la mouvance jihadiste, et son clan est sorti de l’ombre.

Pour revoir le premier épisode de la web série : "Les recruteurs : le retour"

Pour revoir le documentaire TV: "Les sœurs, les femmes cachées du jihad"

 

 

Première publication : 12/06/2017

COMMENTAIRE(S)