Accéder au contenu principal

Ligue des champions : à Cardiff, le Real et la Juve ont une histoire à embellir

Le Millenium Stadium de Cardiff accueille la finale de la Ligue des champions 2016-17.
Le Millenium Stadium de Cardiff accueille la finale de la Ligue des champions 2016-17. Yann Buxeda, FMM

Épilogue de la cuvée footballistique européenne 2016-17, la finale de la Ligue des champions opposera le Real Madrid à la Juventus Turin, samedi soir à Cardiff (pays de Galles). Un choc entre deux entités historiques aux ADN antagonistes.

PUBLICITÉ

Le grand soir est enfin arrivé... Samedi 3 juin, à 20 h 45 heure française, le Real Madrid et la Juventus Turin ont rendez-vous au Millenium Stadium de Cardiff, au pays de Galles, pour mettre un terme à la saison 2016-17 de football en Europe. Une finale de Ligue des champions entre les deux meilleures équipes de la saison, qui ont tout raflé ou presque sur leur passage, ces derniers mois.

Au jeu des pronostics, le Real Madrid fait – très légèrement – office de favori. Club le plus titré de la compétition avec 11 trophées, vainqueur de l'édition précédente, la "Maison blanche" peut devenir le premier géant à conserver sa couronne européenne depuis l'AC Milan, double vainqueur en 1989 et 1990. Et Zinedine Zidane de marcher ainsi dans les pas du mythique Arrigo Sacchi, qui avait alors mené les Rossoneri sur le toit de l'Europe à deux reprises.

En matière de doublés, justement, la soirée pourrait être historique à plus d'un titre. Déjà sacré en Liga quelques semaines plus tôt, le Real pourrait, en cas de victoire, réaliser un tir groupé Liga - C1 retentissant. Une performance que le club madrilène n'a plus réussie depuis 1958, autant dire une éternité.

Juve puissance 3

Mais en face, la Juventus rêve elle-aussi d'écrire une page majeure de l'histoire du football. Dix ans après avoir retrouvé l'élite en Italie, la "vieille Dame", le club le plus populaire d'Italie, peut entrer un peu plus dans la légende en rejoignant un club très fermé : celui des formations ayant bouclé une saison en réalisant un incroyable triplé coupe - championnat - Ligue des champions. Un bilan parfait que seuls huit clubs peuvent revendiquer à ce jour : le Celtic Glasgow (1967), l'Ajax Amsterdam (1971), le PSV Eindhoven (1988), Manchester United (1999), le FC Barcelone (2009 et 2015), l'Inter Milan (2010) et le Bayern Munich (2013).

Mais tous les bilans ne seront pas source d'inspiration pour les hommes de Massimiliano Allegri. Pour conclure en beauté leur saison, les Bianconeri devront être capables de faire abstraction d'une terrible statistique : aucun club en Europe n'a perdu plus de finale de C1 que la Juventus Turin. Avec huit finales disputées et deux titres avant celle de Cardiff, les Italiens sont passés maîtres dans l'art d'échouer au pied du podium, à l'image de leur dernière désillusion, en finale 2015 face au FC Barcelone (3-1).

Opposition de styles

Samedi soir, il sera donc bel et bien question d'écrire une nouvelle page de la grande histoire du football dans un théâtre habituellement accoutumé à accueillir les exploits du rugby gallois. Mais à l'image des bookmakers anglais, qui peinent à voir se dégager un favori pour le titre, difficile de savoir quelle école triomphera sur l'autre. Car ce duel Real - Juve, ce devrait être avant tout une véritable opposition de styles.

D'un côté, les Madrilènes se présenteront avec une armada offensive unique au monde, menée par le quadruple Ballon d'Or Cristiano Ronaldo, et qui a trouvé le chemin des filets à 32 reprises en C1. De l'autre, la Juve alignera sa traditionnelle défense de fer, chapeautée par l'éternel Gianluigi Buffon et menée par les rugueux Giorgio Chiellini et Leonardo Bonucci, qui ne s'est inclinée que trois fois en Europe.

Deux conceptions différentes du football et que revendiquent historiquement les deux clubs depuis des décennies. Jusqu'ici, après 18 confrontations européennes, le football n'a toujours pas choisi son camp. Real et Juve sont dos à dos : huit victoires chacun pour deux matchs nuls. Et il est fort probable que cette 19e confrontation aura une saveur toute particulière, à l'image de celle de 1998, qui avait vu le Real Madrid l'emporter au terme de la seule finale entre les deux clubs. Et le club espagnol avait battu la Juve d'un certain... Zinedine Zidane.

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.