Accéder au contenu principal

Royaume-Uni : les élections législatives maintenues jeudi malgré l'attaque à Londres

La Première ministre britannique, la conservatrice Theresa May, s'est exprimée le 4 juin 2017 devant le 10, Downing Street.
La Première ministre britannique, la conservatrice Theresa May, s'est exprimée le 4 juin 2017 devant le 10, Downing Street. Justin Tallis, AFP

Les principaux partis britanniques, excepté l'Ukip, suspendent temporairement leurs campagnes en vue des élections législatives du 8 juin. La campagne reprendra dès lundi et le scrutin est maintenu comme prévu, a annoncé Theresa May.

PUBLICITÉ

Le parti conservateur et le parti travailliste ont annoncé dimanche 4 juin la suspension de leurs campagnes électorales en vue des élections législatives anticipées du 8 juin, quelques heures après l'attentat qui a frappé le centre-ville de Londres.

"Par respect, les deux grands partis politiques ont suspendu leurs campagnes électorales aujourd'hui (dimanche), mais la violence n'interrompra pas le processus démocratique donc la campagne électorale reprendra normalement demain (lundi) et les élections législatives auront lieu, comme prévu, jeudi prochain", a annoncé la Première ministre, Theresa May, dans une allocution prononcée dimanche en fin de matinée devant sa résidence du 10, Downing Street.

Jeremy Corbyn, le chef du Parti travailliste, principale force d'opposition, a expliqué suspendre sa campagne "par respect pour ceux qui sont morts et ont été blessés", dans un communiqué relayé sur Twitter.

Les Libéraux-Démocrates ont également suspendu leur campagne nationale, de même que le Parti national écossais (SNP), troisième formation au Parlement sortant.

Seul le Parti pour l'indépendance du Royaume-Uni (Ukip) a refusé de le faire. "Je refuse de suspendre la campagne car le but des extrémistes est justement de perturber notre démocratie", a indiqué son leader, Paul Nuttall, dans un communiqué publié sur Twitter.

Sur la BBC, le maire travailliste de Londres, Sadiq Khan, a estimé qu'il était nécessaire de maintenir ce scrutin. "Les terroristes veulent entraver notre liberté, ils veulent que nous empêcher de voter jeudi, et nous ne leur permettront pas", a-t-il déclaré.

La campagne avait déjà été suspendue après l'attentat qui avait fait 22 morts lors d'un concert à Manchester, le 22 mai dernier.

Avec AFP

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.