Accéder au contenu principal

Royaume-Uni : le leader travailliste Jeremy Corbyn appelle Theresa May à démissionner

Le leader travailliste, Jeremy Corbyn.
Le leader travailliste, Jeremy Corbyn. AFP

Le leader travailliste britannique, Jeremy Corbyn, a appelé lundi à la démission de la Première ministre, Theresa May, à qui l'opposition reproche d'avoir effectué des coupes d'effectifs parmi les forces de l'ordre lorsqu'elle était à l'Intérieur.

Publicité

Le chef de l'opposition travailliste, Jeremy Corbyn, a réclamé, lundi 5 juin, la démission de la Première ministre britannique, Theresa May, après la série d'attentats au Royaume-uni, en raison des réductions d'effectifs policiers qu'elle a opérées quand elle était ministre de l'Intérieur (2010-2016).

Interrogé sur ITV News pour savoir s'il soutenait les appels à la démission de Theresa May, Jeremy Corbyn a répondu : "Oui, effectivement, parce qu'il y a eu des appels lancés par beaucoup de gens responsables qui sont très inquiets qu'elle ait été au ministère de l'Intérieur pendant tout ce temps et ait décidé ces réductions dans les effectifs policiers".

>> À lire sur France 24 : Meurtris, le Royaume-Uni et sa Première ministre face au test des législatives

Après trois attentats sanglants en moins de trois mois, à Manchester et deux fois à Londres, l'opposition reproche à Theresa May d'avoir réduit de 14 % les effectifs de police alors qu'elle était ministre de l'Intérieur, le parti europhobe Ukip allant jusqu'à l'accuser d'être "en partie responsable" de l'attentat de Manchester.

Ce contexte terroriste a contribué à l'érosion dans les intentions de vote des Tories pour les élections législatives prévues jeudi 8 juin. L'institut YouGov estime ainsi que le Parti conservateur pourrait perdre sa majorité absolue à la Chambre des communes en n'obtenant que 305 sièges contre 330 actuellement. Il faut obtenir 326 sièges pour atteindre la majorité absolue.

Avec AFP

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.